GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 22 Septembre
Samedi 23 Septembre
Dimanche 24 Septembre
Lundi 25 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 27 Septembre
Jeudi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Le référendum au Kurdistan irakien va «augmenter l'instabilité», selon Washington
    • Le Conseil de sécurité de l'ONU discutera jeudi de la Birmanie (diplomates)
    • Le Brésil annule un permis d'exploitation minière d'une réserve d'Amazonie (officiel)
    • Obamacare: nouvelle défection républicaine, l'abrogation semble en échec
    • Corée du Nord: il faut «éviter l'escalade» face aux futures «provocations» de Pyongyang (ministre sud-coréenne)
    Com

    Boyzie Cekwana - The Last King of Kakfontein au Festival d'Avignon - 17 -> 23 juillet

    media

     

    À la fois conte sauvage et tragédie shakespearienne mêlant danse, vidéo et musique en direct, la dernière création de Boyzie Cekwana met en scène un tyran démocratique. The Last King erre dans le hall pétrifié de son palais de carton et chante ses louanges « comme le sang suinte d'un corps meurtri ». Imaginée pendant l'élection présidentielle américaine, inspirée par la situation que connaît l'Afrique du Sud et l'Europe, Kakfontein scrute le comportement des populistes qui sont aujourd'hui au pouvoir et commente leurs attaques répétées contre le projet démocratique. Sommes-nous si différents des années 30 ? Comment est-il possible de renoncer à l'espoir des longues marches pour la conquête des droits civiques ? À la manière des chants et des danses de protestation qui ont enflammé les rues de Johannesburg dans les années 80, le chorégraphe sud-africain met en scène la chute de ces nouveaux rois cyniques qui déchirent le contrat social et réduisent toute dissidence au silence. Une pièce qui rappelle que Boyzie Cekwana, figure majeure de la danse en Afrique du Sud, est bien plus qu'un faiseur de spectacle : une vigie qui n'a de cesse d'interroger la société et de dénoncer ses changements quand ils brutalisent le droit à la liberté.

    · Lien de redirection : http://www.festival-avignon.com/fr/spectacles/2017/the-last-king-of-kakfontein

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.