GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 24 Novembre
Lundi 25 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Colombie: la mairie de Bogota décrète le couvre-feu dans toute la ville après des violences et des pillages
    Science

    Pourquoi la grippe A se propage-t-elle si vite ?

    media Reuters

    Selon deux études, l’une effectuée au Canada et l’autre à Singapour, une des raisons qui explique la propagation du virus réside dans le fait que les patients infectés par le virus H1N1 pourraient être toujours contagieux une semaine voire douze jours après la fin de la fièvre.

    Les virologues pensaient, jusqu’à présent, que les patients grippés restaient contagieux entre 24 heures et 48 heures après la disparition de la fièvre. Or, ces deux recherches montrent que chez 20 à 30% des malades, le virus reste vivant dans le sang 8 à 12 jours une fois la fièvre tombée. Le virus reste vivant, cela veut dire qu’il est capable de se multiplier et donc d’infecter d’autres personnes.

    L’étude menée à Singapour a également montré que cette période de contagion était plus courte chez les patients traités avec des antiviraux de type Tamiflu.

    En revanche, ces recherches n’ont pas permis de déterminer la densité de la charge virale au bout de 8 jours. Cela signifie qu’on ne sait pas exactement à quel point ces patients sont contagieux. Or, comme l’admettent les auteurs de ces études, cette donnée est essentielle pour estimer le véritable risque de contagion.

    Des résultats à considérer avec prudence

    A noter, enfin, que ces études ont été réalisées sur un très petit nombre de patients : ces résultats sont donc à considérer avec prudence. Les recherches se poursuivent.

    Mais s'ils étaient confirmés, ces chiffres pourraient amener les autorités sanitaires à adapter leurs recommandations pour éviter la propagation du virus.

    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.