GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Jeudi 21 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 23 Novembre
Dimanche 24 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Bolivie: le gouvernement intérimaire proteste contre des activités de Morales au Mexique
    • Donald Trump souhaite l'ouverture d'un procès en destitution au Sénat (Maison Blanche)
    Science

    Le protocole de Kyoto, qu'est-ce que c'est ?

    Le sommet de la Terre, à Rio (Brésil), en 1992, a marqué la prise de conscience internationale des risques et des enjeux liés au changement climatique : lors de ce sommet, une convention a été ouverte à ratification.

    La dite convention est entrée en vigueur le 21 mars 1994, ratifiée par 189 pays dont l’Australie et les Etats-Unis. Les Etats les plus riches se refusaient alors à une baisse de leur croissance économique, tout en admettant être responsables des émissions de gaz à effet de serre les plus importantes. Or, ces émissions de gaz sont considérées comme la cause principale de l’accélération du réchauffement planétaire au cours de ces cinquante dernières années. Les pays se sentant concernés ont alors pris l’engagement de stabiliser, en 2000, leurs émissions au niveau de concentration atteint en 1990.

    Né de cette convention cadre en 1997, le protocole de Kyoto proposait d’aller plus loin. Ratifié à ce jour par 156 pays, à l’exception notable de l’Australie, des Etats-Unis et de la Chine, les plus gros pollueurs de la planète, il entérine les engagements quantitatifs juridiquement contraignants que les pays membres de la convention climat ont accepter d’observer, afin de prévoir, prévenir ou atténuer les causes aggravantes du changement climatique et, donc, de stabiliser les concentrations de gaz à effet de serre. L’entrée en vigueur du protocole, le 16 février 2005, a eu lieu dès lors que 55 pays de la convention sur les changements climatiques avaient déposé leurs instruments de ratification.

    Ainsi, selon ce calendrier de réduction des émissions des six gaz à effet de serre les plus nocifs, 38 pays industrialisés se sont engagés à une réduction globale de 5,2% des émissions de dioxyde de carbone d’ici 2012, par rapport aux émissions de 1990.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.