GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    La guerre du shabbat se poursuit

    media Des juifs orthodoxes se rendent à la manifestation contre Intel ce samedi 14 novembre 2009. REUTERS/Baz Ratner

    Un nouvel épisode dans la guerre du shabbat à Jérusalem. La communauté juive ultra-orthodoxe se mobilise cette fois-ci contre la compagnie Intel, le numéro un mondial des micro-processeurs. Cet été, elle avait manifesté pendant des semaines, contre l'ouverture d'un parking le jour de shabbat.

     

    Avec notre correspondante à Jérusalem, Catherine Monnet

    C'est toujours le même cri de ralliement. Les hommes en noir, les Haredim, qui signifient littéralement, « Craignant Dieu » scandent « Shabbat » en yiddish. C'est ainsi qu'ils protestent quand le jour de repos sacré de la religion juive n'est pas respecté.

    Cette fois, c'est l'intention de la compagnie américaine Intel de faire fonctionner son usine le samedi qui a suscité la colère des religieux ultra-orthodoxes. Toute la semaine, des représentants de la communauté Haredim et des partis religieux ont tenté de négocier avec l'entreprise et la mairie laïque de Jérusalem pour empêcher ce qu'ils considèrent être un sacrilège.

    Les religieux dénoncent le fait que le directeur général d'Intel favorise les valeurs du travail et de la productivité au détriment du shabbat, jour pendant lequel la tradition religieuse interdit de travailler, d'échanger de l'argent et d'avoir recours aux différentes sources d'énergie.

    Les seules exceptions concernent les industries qui travaillent dans le domaine de la santé publique, la sécurité ou d'autres services indispensables. Ce n'est pas le cas du numéro un mondial des microprocesseurs, qui propose toutefois dans un esprit de compromis, de ne faire travailler le samedi, que des non-juifs.

     

    Chronologie et chiffres clés

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.