GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Emotion dans le monde après le vote suisse sur les minarets

    media Un panneau de signalisation devant un minaret à Winterhur en Suisse. Reuters/Christian Hartmann

    Les réactions au référendum suisse sur l’interdiction des minarets se multiplient dans le monde, aussi bien dans la presse que dans les milieux politiques et religieux. Le Vatican a dénoncé, comme les évêques suisses, «un coup dur porté à la liberté de religion».

    « Haine », « intolérance », « insulte » sont les termes qui prévalent dans les commentaires des responsables musulmans en Egypte, en Indonésie, en Allemagne ou en France.

    Le ministre français des Affaires étrangères Bernard Kouchner est pratiquement sur la même ligne, voyant dans le vote des Suisses « une expression d’intolérance », et même de « l'oppression d’une religion ».

    En Allemagne, les hommes politiques se montrent plus modérés. Un député conservateur estime qu’il « ne suffira pas de coller l’étiquette ‘racisme’ sur ce vote ; il nous faut un débat sur l’identité européenne ». La presse belge et française, elles, dénoncent assez unanimement « le vote de la peur », mais elles se demandent aussi si « un tel référendum dans d’autres pays européens ne donnerait pas de résultats semblables ».

    Bonne question, car, en Italie, plusieurs ministres de la droite au pouvoir sont carrément enthousiastes, en évoquant « une leçon de démocratie » donnée par la Suisse. Sans surprise, l’extrême droite en Belgique et en France se félicite. Pour le parti Vlaams Belang en Flandre, « le bon sens l’a emporté sur le politiquement correct ». « Pas de minarets, donc, mais de hauts murs d’incompréhension », conclut le journal catholique La Croix.

    Pour les lieux de culte, je rappelle de manière très ferme que les règles doivent être respectées.

    Le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre 30/11/2009 Écouter

    En France, c’est quelque chose qui relève plus du bon sens et de l’urbanisme que d’un sujet politique...

    Eric Besson, ministre de l'Immigration 30/11/2009 Écouter

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.