GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Première grand-messe de l'OMC depuis quatre ans

    media Pascal Lamy, directeur général de l’OMC. Reuters / Denis Balibouse

    Plus d'une centaine de ministres des quatre coins de la planète sont attendus lundi à Genève pour la première grande réunion de l'Organisation mondiale du commerce depuis quatre ans. Une réunion dont on n'attend pas de pas décisif dans les négociations commerciales du cycle de Doha, bloquées depuis 2005. Ce sera plutôt l'occasion d'un bilan sur le rôle de l'OMC dans la crise.

    Le directeur de l'OMC, Pascal Lamy, le reconnait lui-même : « aucun spasme de négociation n'est à attendre ». Tout au plus attend-il des ministres « qu'ils aient une discussion sur la manière dont ils comptent conclure le cycle l'année prochaine ».

    Les négociations commerciales dites du cycle de Doha sur la libéralisation des échanges sont bloquées depuis quatre ans. Elles achoppent principalement sur les subventions agricoles maintenues par les Etats-Unis et l'Union européenne. Etant donné que Washington est pour l'instant très focalisé sur le climat et la santé, il serait étonnant que les Etats-Unis clarifient leur position commerciale à l'occasion de ce rendez-vous. Quant à la commissaire européenne au commerce, elle est sur le départ.

    Cette première grande réunion de l'OMC depuis quatre ans sera plutôt l'occasion d'un bilan de l'organisation elle-même, dans un contexte de crise. Une crise qui a fait chuter de 10% les échanges mondiaux, mais qui n'a pas occasionné le retour au protectionnisme, à part quelques conflits bilatéraux. Selon l'OMC, seul 1% du commerce mondial aurait été affecté par des mesures de restriction.

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.