GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Royaume-Uni: Theresa May remporte le vote de défiance, 200 députés ont exprimé leur soutien et 117 ont voté contre (officiel)
    Dernières infos
    Afrique

    Moussa Dadis Camara hospitalisé au Maroc dans un état grave

    media Moussa Dadis Camara et son aide de camp Aboubacar Sidiki Diakité dit Toumba, le 7 octobre 2009. AFP/Seyllou

    Le capitaine Moussa Dadis Camara, hospitalisé ce vendredi à Rabat, est dans un état grave, après la tentative de meurtre dont il a été la cible jeudi soir.

    Son aide de camp, le lieutenant Aboubacar Sidiki Diakité, dit « Toumba », qui lui a tiré dessus jeudi soir, est toujours en fuite.

    Le chef de la junte guinéenne est dans un état « difficile, mais pas désespéré », a déclaré vendredi soir le président burkinabè, Blaise Compaoré, médiateur dans la crise. «Je crois qu’il va subir probablement une opération parce qu’il a reçu effectivement des balles et cela nécessite des opérations», a ajouté le chef d’Etat burkinabé. Le capitaine Moussa Dadis Camara avait été admis dans l’après-midi à l'hôpital militaire de Rabat, après avoir été transporté par avion de Conakry. Un médecin sénégalais l'a accompagné.

    La grande question est de savoir quel est l'état de santé exact du chef de la junte. Selon son conseiller en communication Idrissa Chérif, «il va bien, il parle et il marche normalement». Les Guinéens ont même refusé l'avion médicalisé fourni par le Sénégal, au profit d'un avion classique affrété par le médiateur burkinabè Blaise Compaoré. Cependant, si Dadis Camara se porte bien, on peut se demander pourquoi les Guinéens refusent l'avion médicalisé du Sénégal mais acceptent le médecin mis à disposition par Dakar. De plus, s'il n'a eu qu'une éraflure à la tête, pourquoi n'a-t-il fait aucune déclaration publique depuis les évènements de jeudi ?

    Personne, en effet, ne semble avoir pu lui parler. Enfin, si Dadis Camara n'est que légèrement atteint, pourquoi n'est-il pas allé se faire soigner à l'hôpital Donka, à Conakry, comme les centaines de manifestants blessés par balles lors des événements du 28 septembre dernier. Bref, pour l'heure, la thèse officielle ne dissipe pas les zones d'ombre concernant l'état de santé du numéro de la junte guinéenne.

    En attendant, à Conakry, le pouvoir n'a pas perdu de temps. Le numéro trois de la junte, le général Sekouba Konaté, doit rentrer de voyage dans la soirée. Actuellement, la junte et l'état-major affirment que «la situation est normale». L’armée et la gendarmerie sont à la poursuite du lieutenant «Toumba», l'aide camp de Dadis Camara et chef de la garde présidentielle. Plusieurs proches de Toumba Diakité ont été arrêtés. Les deux camps occupés par la garde présidentielle - laquelle dépendait directement du chef de la junte et de son aide de camp - seraient actuellement sous le contrôle de l'armée, d'après un membre de l'état-major guinéen.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.