GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Dimanche 19 Mai
Aujourd'hui
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    Moussa Dadis Camara est «hors de danger»

    media Le capitaine Moussa Dadis Camara. L. Correau / RFI

    Peu d’informations ont filtré à Rabat depuis l’hospitalisation de Moussa Dadis Camara vendredi dans la capitale marocaine. Dimanche après-midi, un communiqué des services de santé des Forces armées royales marocaines s’est voulu rassurant sur l’état de santé du chef de la junte guinéenne. RFI a pu joindre hier soir le ministre des Affaires étrangères guinéen, Alexandre Cécé Loua, qui se trouve à Rabat. Retour sur ces différentes informations.

    Alexandre Cécé Loua, ministre guinéen des Affaires étrangères 07/12/2009 - par Sarah Tisseyre
    « Le président Dadis Camara a subi une intervention chirurgicale pour traumatisme crânien et les suites opératoires sont très favorables, son état n’inspire pas d’inquiétude. »
    Écouter

    D’après le ministre guinéen des Affaires étrangères, Moussa Dadis Camara est « hors de danger ». Il est conscient, il n’est pas en mesure d’avoir des conversations mais il reconnaît son entourage, a assuré Alexandre Cécé Loua, interrogé par RFI. Son état est « stable », a-t-il ajouté.

    Du côté de l’hôpital militaire de Rabat, le bilan était similaire hier. Le médecin général de la brigade a confirmé que Moussa Dadis Camara avait subit une intervention pour traumatisme crânien. « L'état actuel du président Camara n'inspire pas d'inquiétude », indique le communiqué du médecin. Les suites opératoires sont « favorables », ajoute-t-il.

    Derrière toutes ces déclarations, c’est toujours le même message : le chef de la junte ne risque plus de mourir.

    Mais, plus de quarante-huit heures après son hospitalisation, beaucoup de questions demeurent. Moussa Dadis Camara risque-t-il d’avoir des séquelles de sa blessures à la tête ? Et quand sera-t-il en mesure de rentrer en Guinée ? Alexandre Cécé Loua n'avait pas la réponse à ces questions.

    Cellou Dalein Diallo, ancien Premier ministre et l'une des figures de l'opposition guinéenne 07/12/2009 - par Christophe Boisbouvier
    « Nous souhaitons que, s’il y a une nouvelle équipe en Guinée, elle puisse ouvrir un dialogue franc avec la classe politique pour conduire le pays vers des élections libres et transparentes. »
    Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.