GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    La Chine est entrée en résistance

    media Un an avant les Jeux olympiques: une épaisse brume de pollution recouvre Pékin et le Stade national. AFP

    La Chine campe fermement sur ses positions quant à la réduction de ses émissions de gaz à effet de serre et mobilise toutes ses capacité de communication pour contrer une éventuelle offensive à Copenhague. La Chine depuis plusieurs semaines affutent ses armes, pour ne pas devoir aller audela de l'objectif qu'elle s'est fixé. La presse officielle s'est employée par tous les moyens à convaincre le monde de l'importance de l'effort consédé par Pékin et cela parfois au prix de quelques distorsions de la réalité.

    De notre correspondant à Pékin, Marc Lebeaupin

    La première semaine de décembre, le China Daily présentait un tableau mettant en parallèle les efforts consentis par les grandes puissances :
    - Amérique, moins 17 % d'émission de gaz a affet de serre
    - Europe moins 20 à 30 %
    - Chine moins 40 à 45 % ... mais sans préciser qu'il ne s'agit pas là d'un chiffre brut, mais d'une réduction de l'intensité énergétique ...

    Le jour de l'ouverture de la conférence de Copenhague, le journal Globlal Times, autre quotidien officiel , mettait en garde ceux qui s'en prendraient à la Chine, premier pollueur de la planète, en rappelant que la Chine ne faisaitt que répondre à la demande des consommateurs occidentaux.

    La Chine est entrée en résistance, avec un objectif prioritaire, explique la presse de Hongkong : le pays veut maintenir sa croissance au-dessus de 8 %, pour garantir la stabilité sociale. C'est le seuil minimum fixé par le parti communiste, et qui n'est pas décidé à le remettre en question.

     

    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.