GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
Aujourd'hui
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Le Parlement ougandais interdit l’excision

    media Les Sabini faisaient encore partie des rares tribus d'Ouganda à pratiquer l'excision sur les jeunes filles. Flickr

    Le Parlement ougandais a adopté une loi qui criminalise l’excision et envisage la prison à vie dans les cas les plus extrêmes. L'excision est une pratique qui consiste à couper une partie des organes sexuels féminins pour empêcher tout plaisir sexuel. Elle est depuis longtemps condamnée par la communauté internationale, mais elle est encore très répandue dans les villages africains.

    L’excision est pratiquée dans le nord-est de l’Ouganda et dans une petite communauté du nord-ouest du pays.

    Les victimes sont en général des petites filles qui commencent à sortir de la puberté. Une fois tous les deux ans, elles sont rassemblées et une partie de leur organe sexuel -le clitoris ainsi que les lèvres- est coupée avec une lame de rasoir. Dans les semaines et les mois qui suivent, la plupart de ces enfants sont vendues par leurs parents à leur futur mari.

    Un député ougandais fait remarquer que cette pratique atroce a tous les ingrédients d’un crime contre l’humanité. « Elle comprend des actes de tortures et de mutilations pouvant entraîner la mort de la part des parents à l’encontre de personnes dont ils ont la garde et qu’ils devraient au contraire protéger » a-t-il déploré.

    Le Parlement a traîné les pieds avant d’adopter cette loi et, l’année dernière, les communautés qui pratiquent l’excision en Ouganda et qui étaient averties que cette loi allait être votée, ont excisé même les filles impubères.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.