GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 9 Décembre
Samedi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Asie-Pacifique

    Crédits à risque... en Chine aussi

    media

    Une nouvelle crise financière est-elle en train de se préparer en Chine ? Après la crise des crédits à risque aux Etats-Unis qui, en quelques mois, a contaminé toutes les économies du monde, des signaux inquiétants viennent à présent de Pékin. En plein essor, le secteur bancaire chinois serait peut-être miné à son tour par des crédits douteux. Pékin prend l'affaire au sérieux et a décidé de rectifier le tir.

    Le plan de relance chinois, mis en place pour passer le cap de la dernière crise financière, a conduit à une explosion du crédit bancaire. Il s'agissait de prêter de l'argent aux entreprises pour faire redémarrer l'activité économique.

    Beaucoup de sociétés ont bénéficié de ces prêts, mais certaines n'offrent pas de garanties suffisantes. Incapables de payer leur dette, les banques ont alors tout fait pour se débarasser de ces crédits à risque. Les explications de Marie-Françoise Renard, directrice de l'Institut de recherche sur l'économie de la Chine à l'Université d'Auvergne : « les banques font disparaître ces prêts de leurs bilans. Maintenant tous les pays ont des règles prudentielles à respecter, il y a des normes concernant leurs fonds propres. Alors elles font disparaître ces créances douteuses mais celles-ci sont néanmoins bien là

    En apparence donc tout va bien pour le secteur bancaire chinois, mais les experts estiment que ces «transferts» font aujourd'hui peser un risque sur la solvabilité des banques chinoises. « Le danger, c’est que les banques ne seront pas remboursées de ces prêts : elles vont les prêter à des institutions qui n’ont, en fait, pas les moyens de les rembourser » selon Marie-Françoise Renard.

    Pékin a donc décidé de serrer la vis : « Par rapport à ce qui avait été accordé dans la période précédente, les banques ont freiné le crédit. » La Banque centrale chinoise vient d'ailleurs de demander aux établissements financiers de se conformer aux règles de rigueur fixées par le comité de Bâle sur le contrôle bancaire.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.