GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    Les maoïstes appellent à une grève générale

    media Manifestation nocture d'activistes maoïstes, à Katmandou, le 19 décembre 2009, à la veille de la grève générale annoncée visant à bloquer le pays. REUTERS/Gopal Chitrakar

    L’opposition maoïste appelle à une nouvelle grève générale dimanche 20 décembre 2009. Depuis l’éviction de son leader du poste du Premier ministre en mai dernier, l’ancienne guérilla maoïste, appelle régulièrement les Népalais à la grève générale.

    Avec notre envoyé spécial à Katmandou, Pierre Prakash

    Circulation interdite, commerces fermés, à compter de ce dimanche matin 20 décembre le Népal tout entier sera paralysé.

    Malgré les tractations de dernière minute le gouvernement n’a pas réussi à convaincre les maoïstes de renoncer à leur grève générale. Une grève que la plupart des Népalais ne comprennent pas tellement la position des anciens rebelles est idéologique. Ceux-ci veulent en effet paralyser le pays pour forcer la coalition au pouvoir à reconnaître que le président avait outrepassé ses pouvoirs en mai dernier lorsqu’il avait rappelé à son poste le chef des armées alors que celui-ci venait d’être limogé par le leader maoïste Prachanda, à l’époque Premier ministre.

    L’affaire avait poussé l’ex-guérilla à claquer la porte du gouvernement et depuis qu’elle est dans l’opposition, elle empêche le Parlement de fonctionner au motif que la démocratie n’a pas été respectée. Les maoïstes n’ont d’ailleurs pas forcément tort sur le principe mais leur intransigeance a pour effet de plonger le pays dans une nouvelle crise politique et économique pour le moins mal venue, car en définitif cette nouvelle grève générale affectera bien moins le gouvernement que les Népalais de la rue dont beaucoup ont déjà bien du mal à joindre les deux bouts.
     

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.