GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Il y a 20 ans, Ceausescu tombait

    media Elena et Nicolae Ceaucescu face à la caméra de télévision lors de leur procès du 25 décembre 1989. AFP

    Le 25 décembre 1989, Nicolae et Elena Ceausescu étaient exécutés après un simulacre de procès. C'était il y a 20 ans jour pour jour. Le dictateur roumain et son épouse étaient exécutés, après un procès qui aura duré moins d'une heure. Les images des époux Ceausescu gisant inertes dans une mare de sang ont fait le tour du monde.

    Avec notre correspondant à Bucarest, Luca Niculescu

    Vingt ans après, le débat reste toujours ouvert en Roumanie. Fallait-il ou non exécuter les Ceausescu après un procès sommaire ? « Oui », répondent ceux qui ont été à l’origine du procès et notamment l’ancien président, Ion Iliescu.

    Tout d’abord, les Ceausescu étaient coupables pour les vingt-cinq années de dictature et pour avoir réprimé dans le sang les manifestations de décembre 1989. Ensuite, lorsqu’on a pris la décision de les exécuter, on a découragé des gens qui, dans les troupes de l’armée ou de la milice, leur étaient encore fidèles et tiraient sur la population.

    La plupart des Roumains sont cependant aujourd’hui d’accord pour dire que le procès n’a pas respecté les normes démocratiques et regardent avec un sentiment de gêne les images où l’on voit les époux Ceausescu lors du procès.

    Face à un procureur déchaîné et un avocat de la défense qui semblait être plutôt celui de l’accusation, les deux dictateurs ont l’air confus, mais finalement assez dignes le dernier jour de leur vie.

    La transition, faite de sacrifices excessifs, a laissé de côté des Roumains en situation précaire.

    Petre Roman

    Premier ministre du gouvernement mis en place après la chute de Ceausescu, président de l'Institut roumain pour les études démocratiques.

    25/12/2009 - par François Bernard Écouter

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.