GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    France

    Grippe A : la France résilie la moitié des vaccins commandés

    media Le ministre de la Santé Roselyne Bachelot, pendant la conférence de presse consacrée au lancement de la campagne de vaccination contre la Grippe A (H1N1) à Paris, le 9 novembre 2009. Reuters / Gonzalo Fuentes

    La ministre française de la Santé, Roselyne Bachelot, a annoncé lundi 4 janvier au soir avoir résilié la commande de 50 millions de doses de vaccins contre la grippe A (H1N1), sur un total de 94 millions initialement demandées à l'industrie pharmaceutique. Par cette décision, l’Etat devrait économiser 350 millions d'euros.

    L'annonce dimanche 3 janvier de la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, de la revente à l'étranger d'une partie du stock de vaccins commandés en excédent, afin d'alléger la facture, a suscité de vives critiques de gauche comme de droite. Lundi, au cours d’une interview accordée à la chaîne de télévision TF1, la ministre a tenté de justifier la décision du gouvernement.

    J'ai résilié les commandes de 50 millions de doses.

    Roselyne Bachelot

    Ministre de la Santé

    05/01/2010 - par TF1 Écouter

    « Ces commandes n'avaient été ni livrées, ni payées, elles sont donc résiliées », a précisé la ministre de la Santé. Le montant total des doses commandées s’élevait à 712 millions d'euros « cela fait une économie de plus de la moitié », a encore indiqué Roselyne Bachelot.

    Nous avons suffisamment de vaccins pour que les généralistes puissent vacciner.

    Les généralistes pourront vacciner dans leur cabinet 05/01/2010 - par TF1 Écouter

    Insistant sur le fait qu’il ne faut « pas relâcher la garde sur la vaccination », la ministre a également annoncé que dès « la semaine prochaine les médecins généralistes volontaires pourront vacciner dans leur cabinet ». Ce que le gouvernement avait toujours refusé.

    La décision de la résiliation par le gouvernement français d’une bonne partie des commandes de doses de vaccins contre la grippe A (H1N1) a été saluée par l'UMP.

    Bernard Debré, député UMP

    Ça fait mauvais effet, d'autant plus qu'on avait acheté le tiers du Tamiflu mondial et 2 milliards de masques, qui n'ont pas été utilisés

    Bernard Debré, député UMP 05/01/2010 - par France Info Écouter

    Mais au sein même du parti au pouvoir, le député Bernard Debré, professeur de médecine, qui dès le début de l'épidémie avait appelé les autorités à la modération, a critiqué « le principe, poussé à l'extrême, de précaution » et demandé plus de retenue et de réflexion. Ce à quoi le porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre a répondu : mieux vaut une « polémique parce qu'on en fait trop qu'une polémique parce qu'on n'en fait pas assez ».

    Pour sa part, le Parti socialiste maintient ses critiques vis-à-vis de la gestion gouvernementale du plan de vaccination. « Malgré les démentis répétés (de Madame Bachelot) c'est un fait avéré que notre pays est celui qui a dépensé le plus pour vacciner le moins », a déclaré le député socialiste Jean-Marie Le Guen.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.