GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le président Lobo signe un sauf-conduit pour Manuel Zelaya

    media Le 20 janvier à Saint-Domingue, les présidents hondurien, Porfirio Lobo (à gauche), et dominicain, Leonel Fernandez, ont signé un accord bilatéral pour la «reconstruction nationale et de renforcement de la démocratie au Honduras». AFP / E. Santelices

    Le président élu du Honduras, Porfirio Lobo, et celui de la République dominicaine, Lionel Fernandez, ont signé un accord de réconciliation et d’unité nationale qui devrait mettre fin à l'interminable crise du Honduras.

    Avec notre correspondant dans la région, Patrice Gouy

    L’accord signé entre les deux présidents prévoit la formation d’un cabinet d’unité nationale dans lequel participeront les représentants des différentes forces politiques du pays. Ce même accord stipule que le président Porfirio Lobo émettra un sauf-conduit pour permettre à l’ancien président Zelaya de quitter l’ambassade du Brésil où il s’est réfugié le 21 septembre 2009. Celui-ci se rendra comme président à Saint-Domingue en qualité d’invité officiel.

    Cette médiation dominicaine devrait permettre de résoudre honorablement le conflit hondurien. Le président Fernandez invite tous les présidents des pays d’Amérique latine à reconnaitre le gouvernement de Porfirio Lobo.

    Manuel Zelaya a déclaré que ce gouvernement participatif se démarquait clairement de la dictature. Il s’est déclaré satisfait que l’accord le reconnaisse comme président, ce que le gouvernement illégitime lui refusait depuis sept mois. Porfirio Lobo a d’autre part annoncé que le putschiste Roberto Michelletti n’était pas invité à la cérémonie d’investiture présidentielle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.