GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Trump annonce le départ de son ministre de l'Energie Rick Perry
    • Record battu pour un tableau de Nicolas de Staël, adjugé 20 millions d'euros à Paris (Christie's)
    Afrique

    Tous les gouverneurs veulent que le président malade cède sa place

    media L'Assemblée nationale du Nigeria à Abuja. AFP

    Le Forum des gouverneurs des 36 Etats nigérians a annoncé, ce vendredi 5 février 2010, son intention de demander à l’Assemblée nationale de reconnaître le vice-président comme chef de l’Etat par intérim. Le président Umaru Yar’Adua est hospitalisé depuis plus de deux mois en Arabie Saoudite, mais son remplacement va exiger que le Parlement se prononce dans ce sens, en absence d’une lettre de transfert des pouvoirs signée par le chef de l’Etat, une première dans l’histoire politique du pays.

    Il n’y aura pas d'élections au Nigeria, mais peut-être un changement à la tête du pouvoir en perspective. C'est en tout cas ce qu'expriment de plus en plus de dirigeants politiques puisque le président Yar’Adua, 58 ans, est très soigné Djeddah depuis le 23 novembre 2009 pour un problème cardiaque.

    Après des avocats, les sénateurs, l'ancien président Obasanjo et,  jeudi 4 février, la ministre de la Communication, Dora Akunyili, c'est au tour des gouverneurs des 36 Etats nigérians de demander au président de se retirer, et de céder, provisoirement, son siège au vice-président Goodluck Jonathan.

    Cette position unanime a été exprimée dans un communiqué par le Forum des gouverneurs, une institution plutôt influente. Interrogé par RFI, le leader de ce Forum, Bukola Saraki, gouverneur de l’Etat de Kwara, dans l’ouest du pays, a notamment affirmé :

    « Nous approuvons la décision de la justice, et reconnaissons que l'action présidentielle est actuellement réalisée par le vice-président. Nous appelons toutes les forces du gouvernement à soutenir Goodluck Jonathan jusqu'au retour d'Umaru Yar’Adua. Nous avons rencontré le vice-président. Il nous a assuré qu'il continuerait à agir pour le compte du chef de l'Etat, ce qu'il est déjà en train de faire. Il dirige, il participe aux réunions, il déploie l'armée, il reçoit les ambassadeurs étrangers. Il fait tout ce qui est nécessaire ».

    Selon le gouverneur Bukola Saraki, l'Assemblée nationale doit maintenant faire passer une résolution, pour reconnaître le vice-président comme chef de l'Etat en exercice :

    « Cela permettra de remettre le pays en marche et de faire cesser toutes les ambigüités. Jusqu'à présent, l'Assemblée disait qu'elle n'était pas prête à investir le vice-président, sans une lettre de transfert des pouvoirs écrite par le président Yar Adua. Or la Constitution ne prévoit pas une telle situation institutionnelle. Nous demandons donc à l'Assemblée de prendre une résolution sans attendre cette lettre. Les Gouverneurs sont les leaders de leurs partis au sein de chaque Etat. Ils contacteront les membres de leurs formations politiques qui siègent à l'Assemblée, afin de les convaincre de prendre cette décision ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.