Isselmou ould Mustapha, directeur de l’hebdomadaire «Tahalil» sur le dialogue Oulemas - détenus extrêmistes en Mauritanie - RFI

 

  1. 19:10 TU La bande passante
  2. 19:30 TU Journal
  3. 19:33 TU La bande passante
  4. 20:00 TU Journal
  5. 20:10 TU Couleurs tropicales
  6. 20:30 TU Journal
  7. 20:33 TU Couleurs tropicales
  8. 21:00 TU Journal
  9. 21:10 TU Accents d'Europe
  10. 21:30 TU Journal
  11. 21:33 TU Danse des mots
  12. 22:00 TU Sessions d'information
  13. 22:30 TU Sessions d'information
  14. 23:00 TU Journal
  15. 23:10 TU Autour de la question
  16. 23:30 TU Journal
  17. 23:33 TU Autour de la question
  18. 19:10 TU Musiques du monde
  19. 19:30 TU Journal
  20. 19:33 TU Musiques du monde
  21. 20:00 TU Journal
  22. 20:10 TU Les Concerts de RFI
  23. 21:00 TU Journal
  24. 21:10 TU Si loin si proche
  25. 21:30 TU Journal
  1. 19:10 TU Grand reportage
  2. 19:30 TU Journal
  3. 19:40 TU Accents d'Europe
  4. 20:00 TU Journal
  5. 20:10 TU La bande passante
  6. 20:30 TU Journal
  7. 20:33 TU La bande passante
  8. 21:00 TU Journal
  9. 21:10 TU Autour de la question
  10. 21:30 TU Journal
  11. 21:33 TU Autour de la question
  12. 22:00 TU Sessions d'information
  13. 22:30 TU Sessions d'information
  14. 23:00 TU Journal
  15. 23:10 TU Séries
  16. 23:30 TU Journal
fermer

Invité Afrique

Isselmou ould Mustapha, directeur de l’hebdomadaire «Tahalil» sur le dialogue Oulemas - détenus extrêmistes en Mauritanie

 Isselmou ould Mustapha, directeur de l’hebdomadaire «Tahalil» sur le dialogue Oulemas - détenus extrêmistes en Mauritanie
 
Christophe Boisbouvier.

« Ce dialogue a  été extrêmement positif parce qu'il a permis pour la première fois de poser des problèmes liés à la théologie. Le gouvernement a l'intention de lutter contre les terroristes militairement, mais aussi idéologiquement ».

En Mauritanie, la fin de l’année 2009 a été marquée par les enlèvements de trois Espagnols et d’un couple d’Italiens revendiqués par AQMI. Le gouvernement a décidé pour la première fois de combattre le terrorisme sur le terrain religieux. Du 18 janvier au 2 février, une vingtaine d’oulémas ont débattu avec les 67 prisonniers accusés de terrorisme. Un débat fructueux, si l’on en croit le porte-parole des oulémas. Isselmou ould Mustapha, directeur de l’hebdomadaire Tahalil et spécialiste de la question terroriste en Mauritanie dresse le bilan de cette initiative.

  1. 1
  2. 2
  3. 3
  4. ...
  5. suivant >
  6. dernier >
Les émissions
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.