GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 14 Décembre
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
Dimanche 17 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 19 Décembre
Mercredi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    Disparu depuis un an, le dissident le plus célèbre de Chine serait vivant

    media

    L'avocat dissident Gao Zhisheng, disparu depuis un an, est au Xinjiang. L'ambassade de Chine à Washington a informé une organisation américaine de défense des droits de l'homme qu'il travaille à Urumqi. Gao Zhisheng a été longuement persécuté par les autorités pour son travail auprès des victimes de l'administration chinoise et sa défense des membres de la communauté spirituelle Falun Gong.

    Gao Zhisheng avait été enlevé le 4 février 2009 et depuis on en était sans nouvelles et, lorsque la police elle-même finit par lâcher « qu'il a perdu son chemin et qu'il est porté disparu », on finit par envisager le pire c'est donc une bonne nouvelle, sous réserve que l'information soit vérifiée. Car Gao Zhisheng fait partie de cette catégorie de citoyens chinois qui paient le prix fort de la brutalité et de l'arbitraire. Depuis une dizaine d'années son nom revient régulièrement sur la liste des militants harcelés, emprisonnés, torturés. Et la liste reste longue car la trêve olympique chinoise est bel et bien enterrée.

    Les promesses d'ouverture proclamée par Pékin au cours des années qui ont précédé les JO de 2008 ne sont plus du tout d'actualité. Les arrestations se multiplient et les condamnations sont lourdes ; d'ailleurs on ne s'embarrasse plus des précautions d'usage pour proclamer « qu'il n'y a pas de dissidents en Chine ».

    Fort de ses succès économiques et de sa puissance sur les marchés financiers, la Chine semble considérer qu'elle n'a plus de concessions à faire, ni de gages à donner. Ce pays manifeste une susceptibilité exacerbée et, sous pretexte de souveraineté, il s'en prend désormais sans complexe à tout ce qui lui fait de l'ombre. Sur le plan intérieur, toute cette agitation devient intolérable pour le pouvoir et l'empire du Milieu finit par ressembler furieusement à une citadelle assiégée.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.