GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Août
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Aujourd'hui
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Tollé en Grèce après les accusations d'un hebdomadaire allemand

    media La couverture de l'hebdomadaire allemand «Focus» du 22 février 2010. DR

    Entre Athènes et Berlin, les relations ne sont plus au beau fixe depuis que le magazine allemand Focus s'en est pris aux Grecs, les accusant d'avoir triché pour entrer dans la zone euro. Une accusation qui a heurté leur fierté nationale et déclenché une vive riposte.

    Une colère froide a saisi les Grecs quand ils ont découvert leur monument national - la Vénus de Milo - faisant un doigt d'honneur en une de l'hebdomadaire allemand Focus, à côté du titre guère plus aimable: « Des escrocs dans la famille de la zone euro ».

    Face à cette offense médiatique, la presse grecque riposte. Nombreux sont les commentaires qui pointent du doigt l'entreprise allemande Siemens, elle-même impliquée dans l'un des plus grand scandales de corruption en Grèce.

    Le quotidien Eleftheros Typos n'a pas hésité à publier un montage photographique, qui montre une croix gammée devant la porte de Brandebourg. Même le maire d'Athènes s'en est mêlé, accusant l'Allemagne d'avoir encore 70 milliards d'euros de dettes envers la Grèce, laissée en ruines après la Deuxième Guerre mondiale. La dispute a pris des airs d'hystérie anti-allemande, lorsqu’une association a appelé au boycott de produits allemands, tout en réclamant des excuses de la part de la chancelière Angela Merkel.

    Le gouvernement allemand tente d'apaiser les tensions. Le temps presse, il ne reste que six jours avant la visite à Berlin du Premier ministre grec, Georges Papandréou.
     


    Ce vendredi après-midi, 26 février, le président de la Deutsche Bank,
    Josef Ackermann, était à Athènes pour une visite privée au cours de laquelle il s’est entretenu avec le Premier ministre de la crise économique, mais sans qu'un prêt au pays ne soit évoqué, a indiqué à l'AFP une source officielle grecque.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.