GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 27 Septembre
Mercredi 28 Septembre
Jeudi 29 Septembre
Vendredi 30 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 2 Octobre
Lundi 3 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    Le sort de Laurent Nkunda toujours en suspens

    media

    L’audience qui doit clarifier le sort de Laurent Nkunda est très attendue ce lundi à la Cour suprême de justice du Rwanda. Le chef rebelle congolais est détenu à Kigali depuis plus d'un an. L'ancien chef du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) a été arrêté en janvier 2009 par l'armée rwandaise à la suite d'un spectaculaire retournement d'alliance entre Kigali et Kinshasa. Depuis cette date, aucun mandat d'arrêt n'a été émis et aucune inculpation n’a été prononcée contre le général Nkunda. Ses avocats ont porté plainte pour détention illégale et ont demandé la comparution du chef d'état-major rwandais, auteur de l’arrestation.

    Convoqué le 13 janvier dernier, le chef d'état-major rwandais ne s'était pas présenté devant la Cour suprême. James kabarebe avait prétexté à l'époque un agenda trop chargé. Les juges avaient donc reporté l'audience à ce lundi. James Kabarebe sera-t-il là aujourd’hui ou représenté par un avocat ?

    Les avocats du général Nkunda accusent le chef d'état major d'avoir arrêté le chef rebelle congolais et de le détenir sans motif donc illégalement. Cette affaire embarrasse au plus haut point le régime de Kigali. Selon nos sources, Laurent Nkunda a été prié de faire pression sur sa famille pour qu'elle renonce à porter plainte. visiblement sans succès.

    Alors que va faire la Cour suprême, la plus haute instance judiciaire du pays ? L'enjeu est important. Elle utilise des moyens dilatoires ou se déclare incompétente comme l'ont fait toutes les autres juridictions saisies avant elle. « Cela démontrera, affirme Maître Bourgon, qu'il n'existe pas de justice au Rwanda ». L'affaire Nkunda est devenue un casse-tête juridique mais également politique.

    Soutenu par une partie de ses troupes au Congo, Nkunda, d'origine tutsi, est également populaire au sein de l'armée et de la classe politique rwandaises. Kigali peut difficilement l'extrader pour le livrer à Kinshasa et ne peut éternellement le garder au secret. Une quadrature du cercle pour Paul kagamé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.