GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Fuite en Afrique du Sud d'un ex-responsable militaire rwandais accusé «d'actes criminels»

    media Rwanda's former army chief Faustin Nyamwasa AFP/Marco Longari

    Le général Faustin Kayumba est en Afrique du Sud depuis une semaine, c’est ce qu’ont déclaré les autorités de Prétoria jeudi 4 mars 2010. Le général avait déserté ses fonctions vendredi 26 février, il avait pris la fuite après avoir été interrogé par les autorités rwandaises en charge d’enquêter sur des graves activités criminelles. Elles soupçonnent en effet Kayumba, présenté comme un rival du président Paul Kagamé d’avoir participé à l’attentat à la grenade dans la capitale Kigali il y a quinze jours.

    Avec notre correspondant à Johannesburg, Nicolas Champeaux.

    Le lieutenant général Kayumba est arrivé en Afrique du Sud le 27 février 2010, à bord d‘un avion en provenance du Kenya. Il devait prendre une correspondance pour l’Inde mais il a décidé, pour des raisons que l’on ignore, de rester en Afrique du Sud. C’est ce qu’a indiqué à RFI Musa Zondi le porte-parole de l’unité d’enquêtes criminelles prioritaires de la police nationale sud-africaine.

    Les autorités n’ont pas interpellé le général car Prétoria n’a pas signé de traité d’extradition avec Kigali. Prétoria a bien reçu une demande d’extradition, mais elle n’est pas suffisamment détaillée, elle est de toute façon irrecevable car elle provient des autorités militaires rwandaises, or la procédure exige que les services du procureur fassent la demande.

    Toute extradition enfin nécessite le consentement du président Jacob Zuma. Kigali soupçonne le général Kayumba d’avoir participé aux trois attaques à la grenade qui ont fait un mort et une trentaine de blessés dans la capitale rwandaise le19 février.

    Un diplomate sud-africain a indiqué sous couvert d‘anonymat que le général Kayumba avait déposé une demande d’asile, mais à Prétoria le ministère de l’Intérieur n’a pas souhaité confirmer cette information.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.