GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 24 Mars
Samedi 25 Mars
Dimanche 26 Mars
Lundi 27 Mars
Aujourd'hui
Mercredi 29 Mars
Jeudi 30 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Un élu américain met en garde le Pentagone contre Blackwater

    media

    Le président de la commission de la Défense du Sénat américain a mis en garde le secrétaire d'Etat à la Défense Robert Gates dans une lettre publiée jeudi 4 mars 2010 contre un éventuel contrat en Afghanistan avec le sous-traitant controversé Blackwater rebaptisé Xe. Dans une lettre datée du 25 février, Carl Levin souligne que selon de « récentes informations de presse », le Pentagone s'apprêterait à signer un contrat d'un milliard de dollars avec Xe Services, pour l'entraînement de la police nationale afghane.

    C'est pourtant en Afghanistan que les gardes du corps de Blackwater ont commencé à faire parler d'eux. D'abord parce qu'ils étaient devenus aussi visibles que les soldats américains, assurant même la sécurité d'Hamid Karzaï. Ensuite par les fautes très graves qu'ils ont commises en Afghanistan puis en Irak : ils sont à l'origine de plusieurs fusillades qui ont fait des victimes civiles.

    Aux Etats-Unis, la commission de la défense a publié fin février un rapport accablant pour la société : recrutement peu sérieux des employés dont certains ont un passé judiciaire, violation des règles sur l'obtention et le port d'armes en Afghanistan et absence de contrôle des autorités américaines...

    Par voie de conséquence, le président de la commission Carl Levin a, dans une lettre ouverte, alerté jeudi 4 mars 2010 le secrétaire d'Etat à la défense, Robert Gates.
    ll rappelle que cette société nuit à l'image des Etats-Unis en Afghanistan.

    Robert Gates promet de revoir, le dimanche 7 mars, les conditions d'attribution de ce contrat mais le secrétaire à la Défense rappelle aussi qu'il ne peut pas exclure du marché, une société si elle remplit ses obligations légales. Ce qui semble être le cas pour Blackwater rebaptisé Xe à la suite des différents scandales.

    Cinq membres de Blackwater sont accusés d'avoir tué quatorze Irakiens sans armes lors d'une attaque à la grenade et d'en avoir blessé dix-huit autres au cours d'un incident en septembre 2007 à Bagdad.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.