GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L'Islande doit renégocier l'accord Icesave avec le Royaume-Uni et les Pays-Bas

    media Steingrimur Sigfusson, ministre des Finances islandais, a donné une conférence de presse à Reykjavík, le 7 mars 2010.

    Après le « non » massif des Islandais par référendum à l'accord de remboursement de la dette de la banque en ligne Icesave - le « non » l'a emporté avec 93,2% des suffrages - le gouvernement islandais doit maintenant rechercher un nouvel accord avec ses créanciers, le Royaume Uni et les Pays-Bas. Les capitales concernées appellent au compromis. Londres et La Haye ont avancé quelque 4 milliards d'euros à leurs concitoyens lésés par la faillite de la banque islandaise.

    Il est indispensable de trouver un accord.

    Philippe Crevel, économiste 07/03/2010 - par Francine Quentin Écouter

    Divisé avant le référendum, le pouvoir islandais l'est tout autant après. Johanna Sigurdardottir, Premier ministre d'un gouvernement de coalition, estime qu'il est du devoir de l’Islande de reprendre les négociations avec Londres et La Haye, elle n'est de toute façon pas allée voter. Mais avec plus de 93% de « non », elle sait que son gouvernement va devoir trouver un accord plus acceptable pour ses concitoyens.  

    Satisfaction en revanche du côté du président islandais Olafur Ragnar Grimsson. C'est lui qui avait convoqué le référendum, il se réjouit du résultat et renvoie la balle dans le camp britannique. « Gordon Brown doit maintenant prendre l'initiative », a déclaré le chef de l’Etat islandais.

    L'Islande veut régler le litige sur Icesave avec Londres et La Haye avant les élections en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas  prévues en mai et en juin, a  déclaré dimanche le ministre islandais des Finances, Steingrimur Sigfusson, qui s'est abstenu de voter au référendum.

    A Londres, le ministre des Finances se déclare prêt à être « flexible » tout en soulignant que le point fondamental pour les Britanniques c'est de revoir leur argent.
    Sur le principe tout le monde est d'accord, reste à trouver les modalités. C'est là que ça devient compliqué. D'autant que le temps passant, outre des taux d'intérêts déplaisants l'Islande pourrait se voir imposer des pénalités de retard.

     

    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.