GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Février
Samedi 16 Février
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
Aujourd'hui
Mercredi 20 Février
Jeudi 21 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Automobile: le constructeur Honda annonce la fermeture de son usine britannique de Swindon en 2021
    • Télécommunications: «Le monde ne peut pas se passer» de Huawei, selon son fondateur Ren Zhengfei dans un entretien à la BBC
    • Antisémitisme: «geste symbolique» de Larcher et Ferrand au mémorial de la shoah ce mardi (communiqué)
    • Le cyclone Oma s'éloigne de la Nouvelle-Calédonie, des dégâts mineurs à déplorer
    • Finances: Bruno Le Maire se déclare «totalement opposé» à la suppression des niches fiscales (RTL)
    Afrique

    Attaque d'islamistes armés au Niger dans la région de Tillaberi

    Des islamistes ont attaqué, lundi 8 mars au matin, un poste avancé de l'armée, à la frontière avec le Mali dans le secteur de Walam, dans région de Tillabéri. Il y aurait cinq tués parmi les soldats nigériens, selon un bilan provisoire.

    C'était jour de marché, lundi 8 mars à Tiloa, un village nigérien à la frontière avec le Mali. Des témoins sur place racontent avoir vu une colonne de véhicules débarquer par surprise dans le poste avancé de l'armée nigérienne, une sorte de garnison installée à la sortie du village.

    Selon plusieurs sources, les assaillants, des islamistes, auraient fait exploser un véhicule bourré d'explosifs. Plusieurs soldats nigériens auraient été tués. Une source militaire nigérienne explique que la présence de combattants d'al-Qaïda au Maghreb (AQMI) dans le secteur était annoncée depuis plusieurs jours.

    La semaine dernière, l'armée nigérienne a même procédé à une reconnaissance aérienne et, côté malien, les militaires étaient en alerte depuis la veille dans la région d’Anderamboukane, à la frontière avec le Niger. D'après nos informations,  les assaillants auraient emmené des véhicules et des armes en repartant vers le Nord Mali.

    Certaines sources ajoutent que plusieurs militaires nigériens ont aussi été enlevés, mais,  pour l’instant, aucune confirmation officielle à Niamey. Il y a trois mois, l'armée nigérienne avait repoussé une attaque d'al-Qaïda dans la région du Tahoua. Elle avait alors perdu plusieurs hommes mais elle affirme avoir pu éliminer la majorité des assaillants. Le Niger se targue d'avoir toujours résolument combattu la présence d'AQMI sur le terrain et dit refuser de servir de zone de repli aux islamistes.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.