GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Economie

    Bras de fer entre Air France et Ryanair

    media Ce n'est pas la première fois que Ryanair est attaquée sur le modèle qui a fait son succès: s'implanter dans de petits aéroports régionaux en échange de coûts de fonctionnement très bas. AFP / Pascal Lachenaud

    Air France vient d’annoncer avoir porté plainte, en novembre 2009, auprès de Bruxelles, contre la compagnie low cost Ryanair. Elle accuse sa concurrente irlandaise de bénéficier d'aides mises en œuvre par les aéroports régionaux et locaux français. Des aides qui lui permettent de pratiquer des prix imbattables et d'offrir régulièrement de nouvelles destinations. La compagnie française dénonce une concurrence déloyale.

    Avec 65 millions de passagers, la compagnie irlandaise à bas coût a vu en 2009 son trafic augmenter de 13%, contre seulement 4% pour la compagnie tricolore. Ryanair pourrait devenir cette année le premier transporteur aérien et ainsi détrôner la compagnie française.

    Selon Air France, ce succès repose en partie sur les subventions que sa concurrente perçoit et affirme que les Chambres de commerce et d'industrie des régions, qui sont gestionnaires des aéroports régionaux, versent jusqu'à 32 euros par passager transporté dans le but d'attirer des voyageurs dans des régions peu touristiques.

    La compagnie française a donc fait les comptes, et sur le territoire européen cela pourrait représenter jusqu'à 660 millions d'euros d'aides, dont 35 millions d'euros en France.

    Pour Air France, les règles de la concurrence sont faussées. Sans cette manne, le transporteur français affirme que son concurrent aurait perdu plus de 800 millions d'euros en 2009. Ryanair, qui est déjà sortie victorieuse d'une attaque similaire, a riposté en déclarant que ce n'est pas elle mais Air France qui touche des aides illégales. La bataille judiciaire promet d'être très mouvementée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.