GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Aujourd'hui
Dimanche 25 Août
Lundi 26 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Guillaume Soro et les Forces nouvelles s’engagent à nouveau sur la question du désarmement

    media Le Premier ministre ivoirien, Guillaume Soro AFP/Sia Kambou

    L'ex-rébellion de la Côte-d'ivoire s’engage à désarmer ses troupes un mois avant l'élection présidentielle, conformément aux dispositions de l’accord politique de Ouagadougou. Ce n’est pas la première fois que les Forces Nouvelles le disent. Mais en prenant de nouveau cet engagement leur chef, le Premier ministre Guillaume Soro, entend dédramatiser la question du désarmement qui progresse très lentement, et qui est une vraie pomme de discorde avec « la majorité présidentielle » réunie autour du président-candidat Laurent Gbagbo.

    Affirmant vouloir se dresser contre tout risque de conquête du pouvoir par les armes, le camp présidentiel n’en démord pas : le désarmement est un préalable aux élections. Il faut dire que la seule et unique Côte d’Ivoire possède deux armées, ce qui fait d’elle une curiosité mondiale.

    Mais le processus de désarmement est enclenché, souligne Guillaume Soro. Le Premier ministre rappelle que l’accord politique de Ouagadougou prévoit un désarmement un mois avant les élections, dont la date, il est vrai, n’est toujours pas fixée.

    Cette question « ne doit pas faire peur », modère le chef des Forces Nouvelles, qui demande patience et sérénité à ses compatriotes. Car le désarmement avance au pas de sénateur. Certes, deux compagnies mixtes de sécurisation des élections ont été déployées à Bouaké et Abidjan, trois unités militaires mixtes sont positionnées près de la frontière du Liberia à l’ouest, et 22 commissariats mixtes ont déjà été installés en ex-zone rebelle.

    Mais l’encasernement des volontaires pour la nouvelle armée dans quatre villes de garnisons du nord n’est toujours pas fait, les ex-rebelles devant être démobilisés sont légion, et ceux qui le sont déjà renâclent. Voilà pourquoi, au sujet du désarmement, les Ivoiriens auront bien du mérite à être, comme les y invite Guillaume Soro, patients et sereins.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.