GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    La France invitée d'honneur du Festival Al-Janadriyah

    media

    La France est l'invitée d'honneur du 26e Festival national du patrimoine et de la culture Al-Janadriyah, à 40 kilomètres de Riyad, qui se tient du 18 au 31 mars 2010. Ce festival créé par le roi Abdallah alors qu'il était prince héritier, est le plus important événement culturel organisé en Arabie Saoudite. Il permet à plus d'un million de visiteurs d'assister à des spectacles et des rencontres d'intellectuels, tabous le reste de l'année. Ce festival est aussi l'occasion pour la France de mieux se positionner sur un plan économique en Arabie Saoudite.

    Avec notre correspondante à Riyad, Clarence Rodriguez

     
    C’est ce que l’on appelle la culture de la séduction ou comment mieux se rapprocher des riches Saoudiens qui attirent à l’heure actuelle de plus en plus de chefs d’Etat mais aussi de plus en plus d’investisseurs venus du monde entier.
     
    La France de son côté entend ne pas ramasser les miettes. Tout d’abord, faut-il se rappeler que le président Sarkozy s’est rendu trois fois en Arabie Saoudite depuis son élection en 2007 et jamais avant lui un président français avait montré autant d’intérêt au royaume saoudien. Sa dernière visite privée dans la ferme d'Al-Janadriyah, les 17 et 18 novembre 2009, a permis aux deux chefs d’Etat de se rapprocher.
     
    La position ferme de la France sur le dossier du nucléaire iranien, son soutien politique dans l’offensive militaire entre Yéménites et rebelles al-Houti sont autant d’atouts pour la diplomatie française mais surtout pour le business français.
     
    Il est évident que la France veut profiter de cette cote de popularité, de cet aura pour tenter de décrocher des contrats en gestation depuis de nombreuses années. C’est vrai pour le TGV, qui devrait relier les deux villes saintes, La Mecque et Médine, et dont le montant du contrat est estimé à 5 milliards d’euros.
     
    Mais la voie n’est pas totalement libre : Chinois et Coréens se présentent comme de féroces concurrents. Invitée d’honneur au festival d’Al-Janadriyah, la France dispose d’un immense pavillon de 2 000 mètres carrés, véritable vitrine du patrimoine et des technologies. Ainsi se conjugue l’art de la politique et de la culture « à la française ».  
    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.