GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Record battu pour un tableau de Nicolas de Staël, adjugé 20 millions d'euros à Paris (Christie's)
    • La Turquie va mettre fin à son offensive en Syrie après un retrait des forces kurdes, annonce Mike Pence
    • L'invitation de Trump à Erdogan suspendue aux discussions en cours à Ankara (Maison Blanche)
    • Cuba: décès de la danseuse et chorégraphe cubaine Alicia Alonso à 98 ans (ballet)
    • Le prochain G7 aura lieu dans un club de golf de Donald Trump en Floride (Maison Blanche)
    • Union européenne : les 27 ont adopté l'accord de Brexit trouvé avec le Royaume-Uni
    Afrique

    L'opposition rwandaise dans le collimateur du parti au pouvoir

    media Bernard Ntaganda (G) président du parti socialiste Imberakuri et Victoire Umuhoza Ingabire (D), présidente des Forces Démocratiques Unies (FDU), leaders de l'opposition rwandaise. Montage/RFI

    A quelques mois de l'élection présidentielle au Rwanda, aucun des trois mouvements d'opposition n'a la garantie de pouvoir participer au futur scrutin du mois d’août prochain. Jeudi 25 mars 2010, l'opposante Victoire Ingabiré a été à nouveau convoquée et interrogée par la police. Au début du mois de février l'ONG américaine de défense des droits humains, HRW, avait dénoncé des « actes graves d'intimidation » contre l'opposition.
     

    Le Parti démocrate vert, qui regroupe notamment des dissidents du FPR (Front patriotique rwandais) le parti au pouvoir, n'a pas encore réussi à obtenir son agrément, même chose pour les Forces démocratiques unifiées. Quant au Parti socialiste Imberakuri qui bénéficiait d'une existence légale, il a récemment été l'objet d'une manœuvre qui a permis de limoger son président. Mais la majorité des membres étant restés solidaires, certaines sources indiquent que le mouvement pourrait être dissous par les autorités.

    Ces derniers mois les opposants sont sans cesse confrontés à des menaces et à toutes sortes d'obstacles qui les empêchent de mener des activités politiques, pourtant autorisées et prévues par la constitution rwandaise. En décembre dernier, Bernard Ntaganda, le leader du parti socialiste, a été convoqué par le Sénat qui l'accuse de « révisionnisme et d'idéologie génocidaire ». L'affaire est toujours en l'examen. Victoire Ingabire, des FDU, fait elle aussi l'objet d'une enquête de police pour les mêmes accusations.

    Pour les partis d'opposition, c'est la quadrature du cercle. Le gouvernement prend prétexte de ces enquêtes pour refuser la tenue de congrès constitutifs, procédure obligatoire afin que que les partis soient agréés et puissent présenter des candidats au futur scrutin. Le gouvernement contrôle déjà étroitement l'espace politique note Human rights watch. L’organisation de défense des droits humains estime que « la multiplication des attaques contre les partis d'opposition ne présage rien de bon pour l'élection présidentielle d'août prochain ». 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.