GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Octobre
Dimanche 15 Octobre
Lundi 16 Octobre
Mardi 17 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    La Chine pointée du doigt par Amnesty International

    media Des militants d'Amnesty International interprètent un tableau humain illustrant la peine de mort par des simulations d'exécutions, le 31 mai 2008 à Paris. Michel Medina / AFP

    Amnesty International publie ce mardi 30 mars son rapport 2009 sur la peine de mort dans le monde, avec un constat positif : seuls dix-huit pays ont appliqué la peine capitale en 2009, contre 25 en 2008, et le monde compte actuellement 139 pays abolitionnistes. L'organisation met l'accent dans son rapport sur la Chine et pour la première fois, elle ne publie aucun chiffre, ni du nombre de condamnation ni des exécutions dans ce pays, pour exhorter les autorités à assumer elles-mêmes la réalité de leurs statistiques.

    C'est en effet la première fois qu'Amnesty International refuse de publier ne serait-ce qu'une estimation minimale du nombre d'exécutions en Chine, qui se compteraient par milliers. L'organisation exhorte les autorités chinoises qui affirment avoir réduit le nombre des exécutions, à publier ces chiffres de façon transparente.

    Le deuxième pays après la Chine, c'est l'Iran, avec au moins 388 exécutions, où la peine capitale est utilisée selon Amnesty pour réduire au silence les opposants. C'est également le cas en Arabie Saoudite où plusieurs mineurs ont également été exécutés comme en Iran, en violation du droit international.

    L'Irak arrive en troisième position avec plus de 120 exécutions en 2009, et des milliers de condamnés dans les couloirs de la mort. Le rapport insiste sur le caractère discriminatoire de l'application de la peine capitale, qui touche les plus pauvres et certaines minorités souvent à l'issue de procès injustes.

    Les Etats-Unis arrivent en 5e position avec 52 exécutions, c'est le seul pays du continent américain à avoir appliqué la peine capitale en 2009. En Afrique subsaharienne, en revanche, il n'y a eu aucune exécution, sauf au Soudan et au Botswana, et aucune sur le continent européen.

    • Iran : plus de 388
    • Irak : plus de 120
    • Arabie Saoudite : plus de 69
    • Etats-Unis : 52
    • Yémen : plus de 30
    • Soudan : plus de 9
    • Vietnam : plus de 9
    • Syrie : plus de 8
    • Japon : 7
    • Egypte : plus de 5
    • Libye : plus de 4
    • Bangladesh : 3
    • Thaïlande : 2
    • Botswana : 1
    • Singapour : 1
    • Chine : inconnu, mais considéré comme se comptant en milliers
    • Malaisie : inconnu
    • Corée du Nord : inconnu

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.