GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
Vendredi 9 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 11 Décembre
Lundi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Apple lance sa nouvelle tablette tactile, l'I-Pad

    media

    Coup d’envoi des ventes pour le dernier joujou d’Apple ! L’I-Pad, sa nouvelle tablette tactile, a officiellement été lancée ce samedi 3 avril 2010 aux Etats-Unis. Sans surprise, la commercialisation de l’I-Pad a créé l’événement ce week-end.Les files d’attente interminables se sont formées devant tous les Apple Stores du pays. En Europe, il faudra attendre encore quelques semaines pour se pouvoir procurer le précieux gadget de la firme à la Pomme.

    « Samedi 3 avril 2010 » ; les fans d’Apple avaient noté cette date depuis longtemps dans leurs agendas ! Il faut dire que la blogosphère s’est emparée du sujet avec une certaine efficacité ces dernières semaines, facilitant ainsi comme d’habitude le travail du service de communication d’Apple.

    Désormais, chaque conférence de presse de Steeve Jobs est un événement planétaire. Tout comme les lancements des nouveaux produits de la marque à la Pomme. « Non, il n’y a pas d’animation spéciale aujourd’hui, c’est juste le lancement de l’I-Pad, c’est tout ! », confirme d’un air blasé un jeune manager de l’Apple Store de San Francisco, trouvant sans aucun doute la question incongrue.

    Ce samedi, sans surprise, une file d’attente hétéroclite et compacte s’est constituée de bon matin sur Stockton Street. C’est là, en plein quartier des affaires de San Francisco, entre grands buildings et boutiques de luxe, qu’est implanté l’Apple Store de la ville. Dans la queue : des Italiens, des Français, des Suisses, des Iraniens, des Koweitiens, et bien sûr des Américains. Certains ont passé la nuit dehors, comme Johann Romefort, un jeune Français qui travaille dans les hi-tech à San Francisco.

    « C’est très excitant d’être ici, dans quelques minutes je vais pouvoir toucher mon premier I-Pad, c’est génial ! », s’exclame-t-il, tout sourire. Pour son voisin, Andreas Schobel, pas de doute : Nous sommes en train de vivre un instant clef de l’histoire des hi-Tech. « Désormais, avec l’I-Pad, il n’y a plus de souris, plus de clavier, tout passe par le toucher. L’utilisateur a un contact direct avec son produit ! », explique-t-il, emballé.

    Une communication bien huilée

    « Cinq, quatre, trois, deux, un, zéro ! », à 9 heures pile, le rideau tombe, dévoilant l’intérieur du magasin. La presse est là, bien agglutinée derrière des barrières de sécurité. Les télévisions du monde entier filment cet instant, tandis que les clients, quasiment tous munis de leur I-Phone, immortalisent eux aussi le moment.

    A l’intérieur de la boutique, c’est l’effervescence. Presque autant de vendeurs-conseillers que de clients. Vêtus de t-shirt bleu pétrole, ils expliquent, présentent, commentent le nouvel I-Pad. Mais ils ont interdiction de parler aux médias… « Ils doivent rester tout le temps actifs, c’est pour cela qu’ils ne peuvent parler aux journalistes », sermonne l’un des attachés de presse, oreillette vissée à l’oreille.

    Un gadget de luxe ?

    Sorte de tablette hi-tech, l’I-Pad est un nouvel outil de communication, à mi-chemin entre l’ordinateur portable et le téléphone mobile. Concrètement, l’I-Pad permet de surfer sur le web, de télécharger des contenus écrits, mais aussi de la musique, des films, des livres ou même des jeux vidéos. En revanche, pas de téléphonie intégrée, ou encore d’appareil photo.

    Sur le marché des e-book, l’I-Pad s’inscrit donc en concurrence directe avec le Kindle d’Amazon. Jusque-là, cette tablette tactile avait le monopole sur le marché des livres électroniques. L’entrée en piste d’Apple pourrait donc faire du tort à Amazon, même si en termes de prix, le Kindle garde toujours un sérieux avantage puisqu’il s’affiche à 259 dollars (185 euros) contre 499 dollars (355 euros) pour l’I-Pad. Mais cet argument ne semble pas convaincre les fans. « Personnellement, pour tous les services qu’il offre, je trouve que l’I-Pad n’est pas cher ! » admet de son côté Alaa Ismaiel, un touriste koweitien, casquette Apple sur la tête et I-Phone à la main.

    Le géant informatique américain semble, quant à lui, faire confiance à sa réputation. Apple espère bien vendre au moins 5 millions d’I-Pad au cours de la première année. Soit autant que l’I-Phone, son dernier grand dernier succès technologique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.