GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Science

    Inauguration officielle de la construction du Nord Stream

    media Le président russe Dimitri Medvedev écrit "bonne chance" sur un tuyau du gazoduc Nord Stream, près de la ville russe de Vyborg, le 9 avril 2010. Reuters/ Alexander Demianchuk

    Nord Stream, le gazoduc sous-marin géant qui doit relier la Russie à l'Allemagne, représente pas moins de 1220 kilomètres de tuyaux sous-marins. L'inauguration
    du chantier a eu lieu dans la baie de Portovaïa, en Russie.

    Outre qu'il est très coûteux (7,5 milliards d'euros) ce projet est à la fois très polémique car il vise à contourner, par exemple, l'Ukraine, un pays qui entretient des relations houleuses avec la Russie (1er fournisseur de gaz européen), et il est également très compliqué car le tracé du gazoduc passe sous la mer Baltique.

    Au total, ce sont 200 000 tubes d'acier de 12 tonnes qui seront installés par trois navires, au rythme de 2 à 3 kilomètres par jour. Les travaux qui ont en fait commencé il y a quatre jours, s'effectuent à plus de 200 mètres de profondeur.

    Des travaux rendus compliqués non seulement par leur caractère sous-marin, mais aussi par les risques liés aux mines flottantes et aux armes chimiques qui parsèment les profondeurs de la mer Baltique.

    Mise en service prévue dès 2011 si tout se passe bien ...

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, 100 à 150 000 mines y ont été déposées. A la fin de la guerre, la mer a également servi de poubelle géante pour l'armement allemand, dont il s'agissait de se débarasser : les stocks de munitions et quelque 65000 tonnes d'armements chimiques de la Wehrmacht y ont été jetés.

    Enfin, dans les années 1960, c'est l'Allemagne de l'Est qui a tapissé les fonds marins de son gaz moutarde.

    Les études réalisées avant le début des travaux ont déjà permis de repérer et de commencer à détruire 70 bombes et trois restes d'armements chimiques.

    Le premier pipeline devrait être mis en service dès 2011. Si tout se passe bien.

    Le gazoduc de Nord Stream doit relier sur 1220 km Vyborg en Russie à Greifswald en Allemagne. Nord Stream AG

     

    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.