GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Vendredi 17 Janvier
Samedi 18 Janvier
Aujourd'hui
Lundi 20 Janvier
Mardi 21 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Vidéo d'un manifestant frappé au sol par un policier: une enquête judiciaire ouverte à Paris (parquet)
    • Liban: près de 400 blessés dans les heurts du samedi 18 janvier entre les manifestants et les forces de l'ordre (nouveau bilan secouristes)
    • Le sommet de Berlin, une «étape importante» pour consolider le cessez-le-feu en Libye, dit Erdogan
    • Ultime test ce dimanche pour SpaceX et la fusée «Falcon 9» avant un vol habité pour la Nasa vers la Station spatiale internationale (ISS)
    • Municipales à Paris: Hidalgo (25%) décroche Dati (19%) Griveaux (15%), Belliard (14%) ou Villani (13%), sondage Ifop pour le JDD
    Amériques

    Un leader du Sentier lumineux appelle au dialogue

    media Portrait d´Abimael Guzman, le fondateur du Sentier lumineux, capturé en 1992, au musée de la Police à Lima. Reuters

    C´est le dernier grand leader du Sentier lumineux toujours fidèle à la ligne d´Abimael Guzman, le fondateur de la sanglante guérilla maoïste. Allié au narcotrafic dans la vallée amazonienne du Haut-Huallaga, Jose Flores León, alias le camarade « Artemio » cherche à promouvoir une solution négociée et une amnistie générale pour mettre fin à près de 30 ans de guerre civile. A la surprise de la population, il l'a répété le lundi 12 avril 2010 sur les ondes de la radio San Borja lors d´une interview téléphonique.

    Avec notre correspondant à Lima, Eric Samson

    « Bonjour, effectivement je suis le camarade Artemio et j´ai une déclaration politique à faire au pays ». Après avoir vérifié l´authenticité de la voix, les animateurs de Radio San Borja ont ouvert l´antenne à celui que la police a failli capturer la semaine dernière près de son réduit d´Aucayacu, en pleine zone cocalière.

    Artemio en a profité pour critiquer la politique antisubversive du président Alan Garcia : « En janvier nous avons proposé un cessez-le-feu, une trêve politique afin de rechercher une solution politique négociée à cette guerre absurde mais le gouvernement a dit non ».

    Ayant exclu de déposer les armes avant la signature d´un traité politique, Artemio a confirmé sa disposition au dialogue : « Nous avons proposé la suspension de toutes nos opérations militaires et de nous limiter à des opérations de propagande comme c´est notre droit. Nous souhaitons pouvoir dialoguer grâce à l´intervention d´organismes médiateurs comme l´Eglise catholique ou la Croix-Rouge ».

    Pour de nombreux experts, cet appel au dialogue cacherait l´intention d´Artemio de reconstituer des forces durement mises à mal ces dernières années et qui sont aujourd´hui au service des firmas, les bandes de narco-trafiquants. Pratiquement invisible depuis novembre 2008, Artemio a brièvement occupé un village et bloqué une route ces dernières semaines, comme pour rappeller qu´il a encore une certaine capacité de nuisance.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.