GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 19 Mai
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 24 Mai
Samedi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Commerce international: la Chine déclare attendre de la «sincérité» des États-Unis avant de reprendre les négociations
    • British Steel-Ascoval: «La partie n'est pas perdue et nous allons la gagner» (Edouard Philippe)
    • Européennes: ouverture des bureaux de vote au Royaume-Uni
    • Européennes: début du vote avec l'ouverture des bureaux aux Pays-Bas
    • Israël a réduit la zone de pêche à Gaza après le lancement de ballons incendiaires vers son territoire
    • Législatives en Inde: on constaterait un nette avance du BJP de Modi dans les premières tendances du dépouillement
    Asie-Pacifique

    L'ONU demande une enquête rapide sur les trois Italiens arrêtés en Afghanistan

    media Des policiers afghans montent la garde à l'entrée de l'hôpital de Lashkar Gah où travaillaient les trois humanitaires italiens arrêtés le 11 avril 2010. Reuters / A. Malik

    L'ONU a demandé jeudi 15 avril aux autorités afghanes d'enquêter rapidement et de manière transparente sur l'arrestation samedi dernier de trois Italiens, travaillant pour l'ONG Emergency. En tout, neuf personnes ont été arrêtées après la découverte d'armes et de bombes artisanales dans l'hôpital de Lashkar Gah. Elles étaient soupçonnées d'avoir planifié des attentats pour le compte des talibans et d'avoir voulu tuer le gouverneur de la province du Helmand, dans le sud du pays.

    Le représentant spécial de l'ONU en Afghanistan espère que cette arrestation est le résultat d'un sérieux malentendu, que seule une enquête minutieuse pourrait dissiper. Il demande aux autorités afghanes de faire vite. L'ONG se dit victime d'une « manœuvre politique, visant à la discréditer », alors que l'hôpital de Lashkar Gah, où les trois humanitaires opéraient, constitue un « point d'observation » des activités dans la région.

    Les trois Italiens actuellement en prison à Kaboul attendent la rencontre prévue ce vendredi 16 avril entre l'envoyé spécial italien Attilio Iannucci et le président Hamid Karzaï, dans un contexte extrêmement tendu entre le chef de l'Etat afghan et la communauté internationale.

    Karzaï multiplie depuis quelques temps les gestes de défiance à l'égard des Occidentaux. Il faut dire qu'il est à quelques semaines d'un rendez-vous crucial avec les chefs tribaux et les principaux responsables officiels du pays. Une Loya Jirga doit se tenir à Kaboul début mai, pour définir notamment les contours de sa politique de dialogue avec les talibans. Il est aussi à quelques mois d'une nouvelle grande offensive des forces internationales, dans le sud du pays. Et pour cela il doit recueillir l'assentiment des populations locales, déjà très affectées par les attaques meurtrières des forces de l'OTAN.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.