GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    Victoire Ingabiré de nouveau sous les barreaux

    media Victoire Umuhoza Ingabire, présidente des Forces démocratiques unies (FDU) au Rwanda home.planet.nl

    Au Rwanda, l'opposante Victoire Ingabire passe la nuit en prison. La présidente des Forces démocratiques unifiées (FDU) a été arrêtée mercredi matin 21 avril 2010 à Kigali. Victoire Ingabire avait annoncé sa décision de se présenter à l'élection présidentielle prévue en août prochain. Son parti n'a toujours pas été agréé par les autorités. Selon son avocat, l'opposante rwandaise a été arrêtée pour «collaboration avec une organisation terroriste, négation du génocide et divisionnisme».

    Victoire Ingabire sera fixée ce jeudi matin sur son maintien en détention ou sur sa remise en liberté provisoire. Elle est accusée d'association avec les rebelles hutus rwandais des FDLR, réfugiés dans l'est de la République démocratique du Congo, d'idéologie génocidaire et de divisionnisme.

    Depuis son retour au Rwanda au début de l'année, dans la perspective de l'élection présidentielle du mois d'août prochain, Victoire Ingabire est dans la ligne de mire des autorités et des médias. Elle a été convoquée à maintes reprises par la police, interrogée pendant de longues heures. Et le mois dernier elle s'est vu refuser le droit de sortir du territoire.

    Tout est parti de propos qu'elle a tenus devant un mémorial du génocide en janvier dernier : elle avait appelé à des poursuites judiciaires contre les éléments de l'ancienne rébellion tutsi du FPR qui auraient massacré des hutus en 1994. Le FPR c'est aujourd'hui le parti au pouvoir.

    Depuis l'opposante multiplie les ennuis : arrestation de proches collaborateurs ; son mouvement, les Forces démocratiques unifiées, qui n'a toujours pas reçu l'agrément des autorités rwandaises en vue des élections ; et aujourd'hui, la prison avec, si l'accusation parvient à prouver ce qu'elle avance, la perspective de passer de longs mois derrière les barreaux.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.