GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Un Français et son chauffeur algérien otages d'al-Qaïda au Niger

    media C'est à l'ouest d'Arlit que le touriste français et son chauffeur ont été enlevés. Carte/RFI

    Un ressortissant français et son chauffeur algérien ont été enlevés mercredi soir 21 avril 2010 dans le Nord du Niger, près de la frontière avec le Mali et l'Algérie, apprend-on de source militaire nigérienne. Le rapt n'a pas été revendiqué, mais tous les regards se tournent vers un groupe se réclamant d'al-Qaïda, un groupe conduit par un certain Taleb Abdoulkrim.

    Après l’enlèvement d’un Français et son chauffeur algérienle 22 avril dans le nord du Niger près de la frontière algérienne, le ministère français des Affaires étrangères ne souhaite pas pour l'instant faire de commentaires.

    On sait que les autorités sont toujours très réticentes à communiquer sur les enlèvements de ce genre. Pour l’heure, il est impossible de savoir qui est ce Français, et s'il s'agit effectivement d'un touriste, comme l'a laissé entendre, le jeudi 22 avril, une source nigérienne.

    Ce qui est sûr, c'est que le ressortissant français se trouvait dans une zone formellement déconseillée par le Quai d'Orsay. Une zone qui s'affiche en rouge sur le site internet du ministère français, après plusieurs enlèvements ou tentatives de rapt dans la zone.

    C'est précisément près de la localité d'Inabangaret que l'homme et son chauffeur algérien ont été kidnappés par un groupe armé se réclamant d'al-Qaïda. A sa tête, un certain Taleb Abdoulkrim, qui opère dans la région. Il n'a jamais enlevé personne mais il est connu pour ses prêches violents.

    Les ravisseurs ont-ils l'intention de négocier eux-mêmes la libération des otages, ou les ont-ils déjà remis à un autre chef de groupe de la nébuleuse islamiste plus rodée à ce genre de tractations ? Ce sont les premières questions, mais pas les seules.

    L'autre donnée importante est de savoir où se trouvent les otages aujourd'hui ? Toujours au Niger ou alors dans le nord Mali, deux zones où tous les otages enlevés ces derniers mois ont été conduits.

     

    Une zone réputée dangereuse

    Le Français enlevé avait choisi de circuler dans un endroit dangereux, en tout cas formellement déconseillé par le ministère français des Affaires étrangères à Paris.

    Dans cette région, sévissent le brigandage et les contrebandiers ainsi que les enlèvements de touristes de plus en plus fréquents, dans la zone qui se trouve à cheval entre le Niger, le Mali et l'Algérie. C'est là notamment qu'opère al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

    Au début de l'année dernière, quatre touristes européens, deux Suisses, un Allemand et un Britannique, avaient été enlevés dans la région nigérienne de Tillabéri, près du Mali. Aqmi avait ensuite annoncé en juin avoir tué l'otage britannique. Les trois autres prisonniers avaient été libérés.

    En décembre 2008, c'est Robert Fowler, l'envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU pour le Niger et son collègue Louis Guay qui étaient capturés dans la même zone. Ils avaient été ensuite libérés. 

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.