GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    La France relance l’enquête sur l’avion de l’ex-président du Rwanda

    media Le président Juvénal Habyarimana, assassiné le 6 avril 1994, photographié ici en 1991.

    Saura-t-on un jour qui a abattu l'avion de l'ancien président rwandais Juvénal Habyarimana en 1994 ? Seize ans après les faits, l'enquête française est relancée. En France, comme l'a révélé mardi 27 avril le journal Le Parisien, le juge Trevidic, qui a repris il y a trois ans l'instruction sur cet attentat à la suite du juge Bruguière, s'entoure de scientifiques pour préparer une visite de terrain, au Rwanda. Il a demandé la semaine dernière la création d'un comité d'experts qui auront pour mission de reconstituer le crash.

    Marc Trevidic s'entoure de spécialistes en balistique, explosifs, aéronautique, ou géométrie. Avec ces cinq experts, le juge parisien compte se rendre à Kigali d'ici un an.

    Leur mission : tenter d'établir la trajectoire du Falcon 50 de Juvenal Habyarimana, la nature des projectiles, et l'emplacement présumé des tireurs qui l'ont abattu. Il s'agira en fait de reconstituer le crash afin de rendre un rapport en mars 2011. L'objectif est simple, il faut trancher la controverse sur les auteurs de cet événement déclencheur du génocide.

    Le Rwanda a dit à plusieurs reprises que les portes de notre pays sont toujours ouvertes, que ce soit le juge Trevidic ou que ce soit un autre juge compétent.

    Tharcisse Karugarama

    Ministre rwandais de la Justice

    29/04/2010
    En France, comme l'a révélé mardi le journal Le Parisien, le juge d'instruction, Marc Trevidic, qui a repris il y a trois ans l'enquête sur l'attentat contre l'avion de l'ancien président rwandais, Juvenal Habyarimana, s'entoure de scientifiques pour préparer une visite au Rwanda d'ici un an. Il a demandé la semaine dernière la création d'un comité de cinq experts qui auront pour mission de reconstituer le crash. Leur mission : tenter d'établir la trajectoire du Falcon 50 de Juvenal Habyarimana, la nature des projectiles et l'emplacement présumé des tireurs qui l'ont abattu. Le Rwanda va-t-il permettre au juge d'instruction français de venir enquêter à Kigali ?
    Écouter

    Réconciliation en cours entre Paris et Kigali

    Deux thèses s'opposent en effet depuis des années. Celle du prédécesseur du juge Trevidic, Jean-Louis Bruguière, qui désignait l'entourage de l'actuel président rwandais Paul Kagamé. Une enquête dénoncée par le Rwanda, qui en avait du coup rompu ses relations diplomatiques avec la France, préférant accuser les extrémistes hutus d'avoir tiré sur l'avion d'Habyarimana.

    Aujourd'hui, entre Paris et Kigali, la réconciliation est en cours. C'est à la fois ce qui permet à Marc Trevidic d'envisager une visite au Rwanda et ce qui pourrait entraver son travail. Mais ce magistrat que l'on sait très attaché à son indépendance n'est visiblement pas prêt à classer l'affaire au nom de la diplomatie.

    Dans le même temps, en proposant de mener un travail scientifique, et pour la première fois de terrain, le juge parisien pourrait bien pallier les lacunes maintes fois reprochées à l'enquête Bruguière.

    Jusqu’à présent, il était quasiment impossible d’effectuer une mission d’expertise, compte tenu des relations entre le Rwanda et la France.

    Emmanuel Bidanda, avocat de la veuve de l'un des 3 membres d'équipage français de l'avion 27/04/2010
    Saura-t-on un jour qui a abattu l'avion de l'ancien président rwandais Juvénal Habyarimana en 1994 ? 16 ans après les faits, l'enquête française est relancée. En France, comme l'a révélé le 27 avril 2010, le journal «Le Parisien», le juge Trevidic (qui a repris, en 2007, l'instruction sur cet attentat à la suite du juge Bruguière) s'entoure de scientifiques pour préparer une visite de terrain, au Rwanda. Il a demandé, la semaine dernière, la création d'un comité d'experts qui auront pour mission de reconstituer le crash. Objectif : se rendre à Kigali, vers 2011, et trancher dans la controverse sur les auteurs de l'attentat... Un nouveau développement que les parties civiles voient d'un bon oeil. Ecoutez par exemple ce qu'en dit Me Emmanuel Bidanda, avocat de la veuve de l'un des 3 membres d'équipage français de l'avion. Joint par téléphone par Sarah Tisseyre.
    Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.