GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Asie-Pacifique

    L'ex-agent du renseignement pakistanais Khalid Khwaja tué par ses ravisseurs

    media L'ex-agent des renseignements pakistanais retrouvé mort, Khalid Khawaja. Faisal Mahmood/Reuters

    Le corps criblé de balles de l'ex-officier du renseignement pakistanais, Khalid Khwaja, a été découvert près de la ville de Mir Ali, dans le Nord-Waziristan, vendredi 30 avril 2010. Khalid Khwaja avait été kidnappé en mars dernier avec deux autres hommes, après un voyage dans cette zone tribale pakistanaise du Waziristan. Leurs ravisseurs, un groupe se faisant appeler «Les tigres asiatiques», avaient exigé une rançon et la libération de militants talibans en échange de leur libération.

    Avec notre correspondante à Islamabad, Nadia Blétry

    Cet ancien membre de l’ISI, les puissants services de renseignement pakistanais, était devenu l’un des fervents défenseurs de la cause des jihadistes. Il avait notamment une réputation sulfureuse en raison de ses relations passées avec Oussama ben Laden.

    Khalid Khwaja a été pris en otage il y a un peu plus d’un mois avec un journaliste et un autre ancien membre des services de renseignement pakistanais : le colonel Imam, connu aussi sous le nom de « parrain des talibans », pour en avoir formé un très grand nombre.

    Les deux anciens membres des services de renseignement étaient connus pour leur proximité avec les thèses des combattants islamistes. Pourtant leurs relations étroites dans le passé avec d’anciens chefs talibans et leur idéologie ne constituent plus semble-t-il une garantie de sécurité sur cette frontière pakistano-afghane, de plus en plus dangereuse, où de nouveaux groupes radicaux ne cessent d’émerger.

    Dans une vidéo rendue publique récemment par ses ravisseurs, Khalid Khwaja a avoué, probablement sous la menace, être un agent des services de renseignement pakistanais mais aussi de la CIA. Son assassinat est survenu peu de temps après cet aveu filmé. Le sort des deux autres otages reste pour le moment très incertain.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.