GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Kosovo: Le Parlement a été dissous par les députés, signale l'AFP
    • Syrie: le régime va permettre aux civils de sortir de la province d'Idleb (agence officielle Sana)
    • Chine: des morts et des disparus dans des coulées de boue dans une région montagneuse du sud-ouest du pays (autorités)
    • Inde: spectaculaire arrestation de Palaniappan Chidambaram, ancien ministre des Finances devenu l'un des leaders de l'opposition
    • Ce 22 août, la Russie a lancé «Fiodor», son premier robot humanoïde, vers la Station spatiale internationale
    • Texas: douzième exécution depuis le début de l'année aux États-Unis
    Afrique

    La Cour constitutionnelle annule toute prorogation du mandat du président Sambi

    media Ahmed Abdallah Sambi, président comorien, au palais présidentiel, le 13 avril 2010. AFP / Tony Karumba

    Ahmed Abdallah Sambi n’est plus président de l’Union des Comores à partir du 26 mai 2010. La Cour constitutionnelle a invalidé les lois permettant de proroger le mandat du président fédéral de l'Union des Comores. Cette haute juridiction s’est prononcée suite à des requêtes contre une loi du Congrès qui avait prorogé le mandat du chef de l’Etat en exercice. Après la publication de cet arrêt, un concert de klaxon a suivi à Mohéli, l’île qui doit hériter de la présidence tournante. Les réactions sont variées du pouvoir à l’opposition.

    Les réactions à la décision de la Cour : satisfaction côté opposition et indignation côté gouvernement 09/05/2010 Écouter

    La loi du Congrès qui avait permis de prolonger la durée du mandat du président Sambi jusqu’en novembre 2011 est annulée pour inconstitutionnalité. En annulant ce texte, la Cour constitutionnelle aurait laissé un vide, mais cette haute juridiction édite « des dispositions qui instaurent une période intérimaire ».

    Maître Fahami Said Ibrahim, avocat du gouvernement comorien

    Avocat du gouvernement comorien

    09/05/2010
    Ecoutez la réaction de l’avocat qui a défendu la position du gouvernement comorien devant la cour constitutionnelle.
    Écouter
    Nul part il a été dit que le mandat du président prend fin...

    Abdoulrazak Abdoulhamid, président de la Cour constitutionnelle, présente l’arrêt : « A compter du 26 mai 2010 à 00h00, s’ouvre une période intérimaire durant laquelle le président de l’Union et les vice-présidents exercent leur pouvoir dans une démarche consensuelle jusqu’à l’investiture du nouveau président de l’Union et des gouverneurs ».

    Le président Sambi et ses vice-présidents restent en place mais avec des pouvoirs réduits. Cette juridiction limite la marche de manœuvre de la présidence.

    « Il ne saurait être, poursuit le président de la Cour constitutionnelle, utilisé pendant cette période les dispositions constitutionnelles et légales, relatives à la dissolution de l’Assemblée de l’Union, aux changement du gouvernement et de la composition actuelle de la Cour constitutionnelle et au recours aux mesures exceptionnelles ».

    Le gouvernement d’union nationale se dessine après l’arrêt de la Cour pour gérer la transition vers l’élection présidentielle. Le dialogue entre les forces vives du pays, qui pourrait reprendre dans les prochains jours, peut compléter l’arrêt et éviter un vide au sommet de l’Etat.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.