GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • COP24: la communauté internationale adopte les règles d'application de l'accord de Paris sur le climat
    Moyen-Orient

    L’admission d’Israël à l’OCDE contestée par les Palestiniens

    media Logo de l’Organisation de développement économique (OCDE) OCDE

    Les ambassadeurs de l’Organisation de développement économique (OCDE), réunissant  les 31 nations les plus riches de la planète, ont donné le 10 mai 2010, leur feu vert unanime, à l’entrée d’Israël comme membre de cette institution.

    Une décision saluée par Israël, mais, contestée par les Palestiniens au nom des droits de l'homme. 

    « C'est un succès historique », s'est félicité le ministre israélien des Finances, Youval steinitz. Un succès historique difficile à obtenir selon lui. « Il aura fallu quatre ans d’efforts a-t-il déclaré dans un contexte économique international en crise».
    L'OCDE réunit les Etats les plus riches de la planète. L’organisation cherche à coordonner les politiques économiques des pays les plus développés.

    Les pays membres de l'OCDE rassemblent 60% des richesses mondiales. Une entrée dans ce club, justifiée entre autre pour Israël, par une croissance du PIB aux alentours de 0,5% et qui aura surtout l'avantage de ramener encore plus d'investissements étrangers dans le pays. Mais une entrée également contestée, surtout par les Palestiniens. Ils font valoir qu'Israël est une puissance occupante et que ses frontières ne sont toujours pas définies.

    En définissant donc un «territoire économique israélien» qui inclut le Golan syrien, les territoires palestiniens de Cisjordanie occupés, et Jérusalem-Est, illégalement annexée, L'OCDE, affirment les Palestiniens, prend l'extraordinaire responsabilité de prédéterminer les frontières politiques d'Israël contre toutes les règles et les normes de la législation internationale.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.