GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 21 Novembre
Jeudi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Moyen-Orient

    En Cisjordanie, la campagne pour le boycott de 500 produits israéliens monte en puissance

    media

    La campagne de boycottage des produits des colonies israéliennes lancée dans les Territoires palestiniens prend une nouvelle ampleur. Pour toucher l'ensemble de la population, une campagne de porte-à-porte commence à partir de ce mardi 18 mai 2010 en Cisjordanie occupée.

    Avec notre correspondante à Jérusalem, Catherine Monnet

    3 000 jeunes volontaires armés de brochures et de posters ont commencé à faire du porte-à-porte dans les villes palestiniennes. Ils ont pour mission de distribuer une liste de 500 produits israéliens à boycotter. Cette nouvelle phase de la campagne nationale palestinienne contre les produits fabriqués dans les colonies juives a pour objectif d'aider les Palestiniens à identifier facilement et rapidement les produits à éviter.

    La brochure présente les photos des biens de consommation courante, affiche les logos des compagnies visées et explique « le danger que représentent ces produits pour l'établissement d'un Etat palestinien ». L'objectif du Fonds Karameh qui signifie dignité en arabe et qui organise cette nouvelle campagne est de toucher dans les semaines à venir près de 430 000 foyers palestiniens à travers toute la Cisjordanie.

    Avec cette campagne de désobéissance civile, l'Autorité palestinienne veut à la fois cesser de contribuer à l'économie des colonies et d'aider ainsi à leur développement. Mais il s'agit aussi de promouvoir directement l'économie palestinienne. Le mois dernier, le président Abbas a signé un décret interdisant purement et simplement la vente et le négoce des produits fabriqués dans les colonies. Une personne reconnue coupable de commerce de ces biens est désormais passible de 16 000 euros d'amende et encourt entre deux à cinq ans de prison.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.