GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 15 Mai
Jeudi 16 Mai
Vendredi 17 Mai
Samedi 18 Mai
Aujourd'hui
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    Arrestation au Mali de quatre trafiquants de drogue

    media Les trafiquants de drogue ont été arrêtés grâce à la collaboration de la Libye avec le Mali.

    On n’en sait un peu plus sur la dernière arrestation à Kidal au nord-est du Mali, de quatre  trafiquants de drogue entre le Maghreb et le Sahara. Parmi les personnes arrêtées, il y a un Algérien, un Libyen, et deux Maliens dont une grosse pointure dans le milieu. Ces arrestations ont eu lieu grâce à une collaboration entre forces de sécurité malienne et libyenne.

    De source malienne et libyenne, tout commence, il y a environ deux mois. Une importante cargaison de drogue, du chanvre indien,  quitte le Maghreb, traverse les déserts malien et nigérien. La marchandise arrive ensuite dans le sud du pays du colonel Kadhafi. Là, attendent deux Libyens sous-traitants, membres d’un réseau de trafiquants de drogue.

    Ce réseau a des ramifications notamment en Egypte, au Soudan, en Europe et en Arabie Saoudite. La cargaison est donc récupérée par les sous-traitants. Ils payent cash une partie de la somme due mais refusent de régler quelques semaines plus tard le reliquat. Alors un baron du réseau de trafiquants de drogue leur tend un piège.

    Gros poisson

    L’un d’eux disparaîtra mystérieusement mais le second Libyen est ligoté et se retrouvera plus tard à Kidal dans le nord-est du Mali, séquestré dans un domicile privé.

    Rapidement, les services de sécurité libyens et maliens se concertent et échangent des informations. Alors les services de sécurité du Mali lancent un assaut contre la maison des narcotrafiquants. On y trouve le Libyen séquestré, un Algérien, également arrêté Abdil le propriétaire des lieux qui contrairement à ce qui a été dit jusque là, est un petit poisson. Le gros, gros poisson arrêté s’appelle Yahia. C’est le baron d’un très vaste réseau de trafiquants. 

    Une équipe d'agents de sécurité de la Libye spécialisée dans la lutte contre la drogue, a effectué un déplacement à Bamako dans le cadre de cette affaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.