GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Afrique

    Ouverture à Rotterdam du procès de pirates somaliens

    media Procès des suspects accusés d'avoir attaqué le navire Samanyolu, le 25 mai 2010 au tribunal de Rotterdam, aux Pays-Bas. AFP

    Le premier procès en Europe de pirates somaliens s’est ouvert ce mardi 25 mai 2010 au tribunal de Rotterdam, à l’ouest des Pays-Bas. Les cinq prévenus, âgés de 25 à 45 ans, se déclarant innocents, sont soupçonnés d'avoir attaqué, le 2 janvier 2009, un cargo turc dans le golfe d'Aden.

    Arrêtés par un navire militaire danois à la suite de cette attaque, les cinq hommes ont été transférés aux Pays-Bas, le 10 février 2009. Ils risquent jusqu'à douze ans de prison. Cinq jours d'audience sont prévus devant le tribunal de Rotterdam, avant un verdict programmé pour le 16 juin prochain. Mais ce procès atypique promet d'être rocambolesque.

    D'abord, à cause de la personnalité des accusés. Certains semblent ne pas craindre du tout les années de prison. L'un d'eux, âgé de 24 ans, a déjà dit qu'il souhaitait rester le plus longtemps possible aux Pays-Bas. « Pour la première fois, il a accès à des toilettes normales et vit dans un environnement sécurisé », a déclaré son avocat.

    Côté juridique, ensuite : les magistrats vont devoir réviser leur droit car c'est la première fois que l'article du code pénal néerlandais sur la piraterie doit être appliqué. Par ailleurs, ce genre d'affaires se transforme souvent en casse-tête juridique. Le bateau turc attaqué, le Samanyolu, est enregistré aux Antilles néerlandaises. « Elles ont leur propre système juridique, le jugement ne doit donc pas avoir lieu aux Pays-Bas », a déclaré l'un des avocats des prévenus.

    Enfin, sur les faits eux-mêmes, ce sera parole contre parole. Les cinq hommes ne nient pas être des pirates, mais se posent en « victimes ». Selon eux, ils seraient de simples pêcheurs reconvertis dans le banditisme à cause de la misère. Ils avaient l'intention d'arraisonner un navire mais leur embarcation est tombée en panne. Leur moteur est subitement reparti à l'approche du navire Samanyolu qui les aurait attaqués alors qu'ils appelaient à l'aide. Les marins turcs assurent, eux, avoir agi en état de légitime défense.

    Selon le Bureau maritime international (BMI), 215 attaques ont été menées par des pirates contre des navires marchands, au large des côtes somaliennes en 2009. La plupart des pirates arrêtés par des navires de guerre étrangers au large de la Somalie ont été relâchés faute de preuves suffisantes ou en raison de l’engorgement des systèmes judiciaires et pénitentiaires locaux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.