GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Afrique

    Et si le moustique devenait le vaccin antipaludique…

    L'université de Jichi propose cette image du moustique transgénique à partir duquel va être créé le moustique OGM porteur du vaccin contre le paludisme JICHI MEDICAL UNIVERSITY/ AFP

    Selon le laboratoire de l’université de Jichi (près de Tokyo), des moustiques qui provoquent le paludisme pourraient être génétiquement modifiés pour vacciner les gens comme cette maladie. « Le vaccin serait imperceptible, pas besoin de médicament, inutile de se déplacer dans les centres de vaccination ; et en plus, ce serait gratuit », a expliqué le professeur Shigeto Yoshida. La naissance de ce « moustique antipaludique » devra toutefois attendre la mise au point d’un vaccin efficace contre cette maladie, vaccin nécessaire pour modifier génétiquement l’insecte.  

    Des scientifiques japonais ont déjà réussi ce type d’expérience. Ils ont modifié le patrimoine génétique de l’insecte responsable de la leishmaniose, autre fièvre mortelle. Dans la salive de ce moustique génétiquement modifié, se trouve une protéine venue d’ailleurs. Lorsqu’une souris de laboratoire a été piquée par ce moustique transgénique, elle a développé un anticorps la protégeant de la leishmaniose.
     

    Bonnie Gillespie/ Johns Hopkins University

    Si l’idée est séduisante, ce chercheur japonais admet que l’idée de vacciner les gens malgré eux, au moment où ils seront piqués par le moustique OGM, pourrait poser un problème éthique.

    Même si les recherches aboutissent, cette voie dans la lutte contre le paludisme risque de se heurter à d’autres obstacles. Il faudra décider dans quelles conditions seront reproduits ces moustiques génétiquement modifiés et qui prendra la responsabilité de les lâcher dans la nature et où. Les écologistes pourraient s’y opposer en raison des risques pour le milieu naturel. Si le gêne modifié véhiculé par l’insecte mute, il est alors possible que ce gêne s’installe ailleurs dans l’écosystème.

    Qu’il s’agisse de la leishmaniose, de la dengue, ou du paludisme, ces recherches ciblées sur le moustique montrent qu’un changement se dessine dans les politiques de santé. Plutôt que de soigner des humains tombés malades après avoir été piqués par un moustique, il y a une tentative de rendre ces insectes inoffensifs.

    Dans les laboratoires, on tente une autre piste de travail : il s’agit d’élever des moustiques, d’irradier les mâles au cobalt 60 pour les rendre stériles. Une fois relâchés, ces moustiques peuvent s’accoupler à des femelles sauvages mais n’ont pas de descendance. En toute logique, les populations de moustiques doivent s’effondrer. Deux espèces de moustiques l’Aedes albopictus, vecteur du chikungunya et de la dengue, et l’Anopheles arabiensis, propagateur du paludisme, sont la cible de ces tentatives menées par des scientifiques de l’Agence internationale de l’énergie atomique de Vienne et par l’Institut pour la recherche et le développement.

     

    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.