GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 23 Avril
Lundi 24 Avril
Mardi 25 Avril
Mercredi 26 Avril
Aujourd'hui
Vendredi 28 Avril
Samedi 29 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dépêche

    Côte d'Ivoire: Wilmots tente l'aventure africaine et part cornaquer les Eléphants

    Par AFP
    media Marc Wilmots, alors sélectionneur de la Belgique, lors d'un match amical contre la Norvège, le 5 juin 2016 à Bruxelles AFP/Archives

    L'ancien sélectionneur belge Marc Wilmots s'est engagé mardi pour deux ans à la tête des Éléphants de Côte d'Ivoire, un pari pour les deux parties qui doivent se relancer après des expériences respectives qui n'ont pas été couronnées de succès.

    Ancien attaquant international de renom ayant joué en Belgique ainsi qu'en Allemagne et en France, le technicien de 48 ans a dirigé les Diables rouges de 2012 à 2016. Mais son bail à la tête de la sélection nationale belge a laissé de nombreux observateurs sur leur faim.

    A son actif: il a réussi à qualifier le "Plat Pays" pour les grandes compétitions internationales, Mondial-2014 (dernière qualification en 2002 auparavant) et Euro-2016, et même à mener la Belgique en haut du classement Fifa.

    Toutefois, il n'a pas réussi pas à faire briller une génération dorée qui a calé en quarts au Mondial mais surtout au même stade à l'Euro face au Pays de Galles, malgré une brochette de stars: Eden Hazard, Kevin de Bruyne, Thibaut Courtois, Marouane Fellaini, Romelu Lukaku, Vincent Kompany...

    - Caractère bien trempé -

    Wilmots va succéder au Français Michel Dussuyer, remercié après son échec dès la phase de poules de la Coupe d'Afrique des nations 2017 alors que les Eléphants étaient les tenants du titre.

    Deux ans après le titre remporté par Hervé Renard, les successeurs potentiels ne se sont pas bousculés au portillon de la Fédération ivoirienne de football pour déposer leur candidature.

    Attendu mardi soir, Wilmots, dont c'est la première aventure africaine, aura pour mission de qualifier la Côte d'Ivoire pour le Mondial-2018 et la CAN-2019, selon une source au sein de la fédération ivoirienne.

    Ce sont des objectifs à minima pour la Fif et le pouvoir politique. Wilmots devra aussi insuffler du sang neuf dans une formation aux cadres déjà ou bientôt trentenaires dont Gervinho, Max-Alain Gradel ou Serey Die.

    Sauf surprise, la star Yaya Touré, 33 ans, qui a annoncé sa retraite internationale en 2015, ne devrait pas être de l'aventure malgré des déclarations ambiguës ces derniers mois.

    Après l'épisode Dussuyer, ancien adjoint de Renard à la personnalité discrète et réservée, la Fif semble avoir privilégié le profil de meneur d'hommes de Wilmots, surnommé le "Taureau" et qui a montré un caractère bien trempé tout au long de sa carrière.

    Wilmots va devoir se mettre au travail immédiatement avec un groupe convoqué par le sélectionneur intérimaire Ibrahim Kamara. Le nouveau coach doit gérer un calendrier difficile avec deux vrais tests en amical: un premier match dès vendredi contre la Russie à Krasnodar puis lundi à Paris (Charlety) contre le rival sénégalais. Wilmots sera en outre privé de deux pièces maîtresses le défenseur Serge Aurier (Paris SG) et le milieu de terrain Jean Michaël Séri (Nice).

    Il donnera mercredi en fin de matinée une conférence de presse. Celle-ci devrait être suivie à travers tout le pays, qui a déjà la nostalgie de la victoire de 2015 et des années Didier Drogba. On aura alors une première idée sur le projet de Wilmots.

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.