GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dépêche

    Dopage: 17 procédures de sanctions sur les 1021 contrôles de la FFA en 2012

    Par AFP
    media Sur les 1021 contrôles diligentés par la Fédération française d'athlétisme en 2012, 17 ont débouché sur des procédures de sanctions, a dévoilé jeudi Bernard Amsalem, président de la FFA devant la commission d'enquête du Sénat sur l'efficacité de la lutte contre le dopage.

    Sur les 1021 contrôles diligentés par la Fédération française d'athlétisme en 2012, 17 ont débouché sur des procédures de sanctions, a dévoilé jeudi Bernard Amsalem, président de la FFA devant la commission d'enquête du Sénat sur l'efficacité de la lutte contre le dopage.

    "La fédération a exercé en direct 1021 contrôles à travers des compétitions diverses mais aussi, pour certains contrôles, hors compétition. 17 licenciés ont relevé d'une procédure de sanction. Sur ces 17 licenciés, il y avait 4 athlètes de haut niveau. Deux ont été classés sans suite car ils étaient blessés et bénéficiaient dans ce cadre d'ATU (Autorisation temporaire d'utilisation, ndlr). Deux athlètes de haut niveau ont été suspendus pour des faits contrevenant au dopage", a développé M. Amsalem.

    Les deux athlètes de haut niveau sanctionnés sont Hassan Hirt et Nour-Eddine Gezzar, convaincus de dopage à l'EPO.

    Le président de la FFA a également précisé que sur les 17 cas mentionnés, quatre concernaient de l'EPO (Hirt, Gezzar et deux athlètes anonymes).

    Bernard Amsalem a également rappelé - sans le citer - que, concernant Gezzar, et compte-tenu de la récidive, la sanction prise à l'automne d'une suspension de 10 ans était la plus dure jamais prise par une fédération puisqu'elle signifiait sans doute la fin de la carrière de l'athlète.

    Le cas Hassan Hirt avait particulièrement touché l'équipe de France d'athlétisme la saison dernière, puisque l'athlète, contrôlé positif le 3 août 2012, avait malgré tout pu courir au jeux Olympiques de Londres peu de jours après car les résultats du contrôle n'étaient pas encore connus. Il avait dès lors été exclu de la délégation française pendant les JO.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.