GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 13 Juin
Vendredi 14 Juin
Samedi 15 Juin
Dimanche 16 Juin
Aujourd'hui
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

    Namibie

    media

    Situation géographique

    D’une superficie de 824 292 km², la Namibie est un État d’Afrique australe bordé à l’ouest par l’océan Atlantique. Les pays limitrophes sont l'Angola au nord, l'Afrique du Sud au sud, le Botswana à l'est, le Zimbabwe et la Zambie au nord-est.

    Capitale : Windhoek (335 000 habitants)

    Régime politique : République

    Démographie
    Population : 2,3 millions d'habitants
    Densité : 2,82 hab./km²
    Indice de fécondité : 3,4
    Croissance démographique : 1,8 %
    Espérance de vie : Femmes : 63 ans - Hommes : 62 ans

    Société
    Ethnies : Ovambos, Kavangos, Hereros, Damaras, Bochimans
    Langues : anglais (officielle), afrikaans, ovambo, herero, damara
    Religions : chrétiens 80 %, animistes 20 %
    Alphabétisation : 89 %
    Développement humain : 128e / 186 pays (PNUD 2013)

    Economie
    Monnaie : dollar namibien
    Croissance : 4,8 % (2011)
    Inflation : 5 %
    PIB par habitant : 5 383 $
    Dette publique : 23 % du PIB

    Chronologie
    1920 : ancienne colonie allemande, le Sud-Ouest africain (actuelle Namibie) passe sous mandat de l'Afrique du Sud par décision de la Société des Nations.
    1960 : fondation de la Swapo (Organisation du peuple du Sud-Ouest africain), parti indépendantiste.
    1966 : rébellion de la Swapo, dirigée par Sam Nujoma, contre l’Afrique du Sud. Le pays est placé sous tutelle de l'ONU. Début de la "Guerre sud-africaine de la frontière" opposant l’Angola à l’Afrique du Sud, et se déroulant en partie en Namibie. Le conflit se termine en 1988.
    1968 : l’ONU rebaptise le Sud-Ouest africain en Namibie, dont l'administration sud-africaine est qualifiée d'illégale par la Cour internationale de justice en 1971.
    1978 : résolution 435 du Conseil de sécurité des Nations unies appelant au retrait de l'Afrique du Sud et à l'indépendance de la Namibie.
    1988 : accords de paix entre l'Angola et l'Afrique du Sud, qui permet la mise en œuvre du processus de transition vers l'indépendance.
    1989 : élection d'une Assemblée constituante multipartite sous l'égide des Nations unies, adoption d'une nouvelle Constitution.
    21 mars 1990 : indépendance de la Namibie, après deux années de transition sous l'égide des Nations unies. Sam Nujoma devient président. Il sera réélu en 1994 et 1999.
    1994 : l'enclave portuaire de Walvis Bay, restée sud-africaine, est restituée à la Namibie.
    1994-1999 : troubles dans la bande de Caprivi entre le gouvernement et le Front de libération de Caprivi qui lutte pour l'autonomie des Lozis.
    2004 : victoire d'Hifikepunye Pohamba à l'élection présidentielle. Il est réélu en 2009.
    2005 : le 28 juin, l'Allemagne reconnaît le génocide des Hereros commis entre 1904 et 1908.
    2010 : le 16 avril, le gouvernement inaugure la première usine de dessalement d'eau d'Afrique australe.
    2012 : en juillet, une équipe de l'Institut fédéral allemand de géoscience et de ressources naturelles (BGR) découvre de vastes réserves d'eau douce dans le centre du pays.

    2014
    Février :
    le géant pétrolier anglo-néerlandais Shell annonce la prospection pétrolière off-shore dans le pays.
    2 juin : décès du chef héréro Kuiama Riruako, fer de lance des demandes de réparations pour le génocide de ce peuple namibien durant la colonisation allemande au début du XXème siècle.
    11 septembre : le gouvernement ferme ses frontières à tout voyageur étranger en provenance des pays affectés par le virus Ebola.
    3 novembre : l'Etat est condamné à dédommager trois femmes séropositives stérilisées contre leur gré, selon un arrêt rendu par la cour suprême qui a débouté le gouvernement en appel.
    1er décembre : la Swapo, parti au pouvoir, remporte une victoire écrasante aux élections présidentielle et législatives. Son candidat, l'actuel Premier ministre Hage Geingob, est élu président avec 87 % des voix.

    2015
    2 mars
    : le président namibien Hifikepunye Pohamba reçoit le Prix Mo Ibrahim 2014 de la "bonne gouvernance" en Afrique, prix le plus richement doté du monde n'ayant pas trouvé de lauréat depuis 2011.
    21 mars : le président Hage Geingob prête serment dans un stade de Windhoek.
    10 juillet : l’Allemagne reconnait comme « crime de guerre et génocide » les massacres commis par son armée entre 1904 et 1908 dans le pays.
    18 août : la Namibie fait partie des pays les plus touchés par la grave crise alimentaire qui menace la région. En plein hiver austral, les faibles pluies, la sécheresse et les températures anormalement hautes ont largement affecté les récoltes de l'année.

    2016
    9 mars : le CCF (Cheetah Conservation Fund), organisme namibien dédié à la protection des guépards, lance le programme Livestock Guarding Dog, destiné à promouvoir l’utilisation de chiens dans les fermes pour garder les troupeaux et ainsi maintenir les guépards à distance.
    19 septembre : le ministre de l'Environnement, Pohamba Shifeta, annonce que "la Namibie ne soutiendra pas la proposition d'interdiction totale du commerce de l'ivoire" lors de la 17ème session de la Conférence des parties à la Convention sur le commerce international des espèces en danger (CITES), qui doit avoir lieu en Afrique du Sud quelques jours plus tard, préférant une réglementation du marché de l'ivoire. Le 3 octobre, lors de la CITES, la Namibie s'est vu interdire d’écouler ses réserves de défenses confisquées ou prélevées sur des éléphants morts.
    13 novembre :  le gouvernement présente devant le parlement le projet de loi qui interdit aux étrangers d'acheter, posséder ou louer des terres en Namibie.

    2017
    5 janvier :
    deux groupes de population indigène de Namibie, les herero et les nama, déposent devant un tribunal de New York un recours collectif contre l’Allemagne pour obtenir réparation du génocide dont ils ont été victimes durant la période coloniale à la fin du XIXe siècle. Le recours demande également que leurs représentants participent aux négociations à ce sujet menées entre l’Allemagne et la Namibie.
    9 octobre : le ministère de l'Environnement annonce que plus de 100 hippopotames ont été retrouvés morts dans une rivière du parc national de Bwabwata. Cette hécatombe pourrait être causée par la maladie du charbon.
    5 décembre : les ministres européens des Finances adoptent une liste noire de dix-sept pays considérés comme des paradis fiscaux. Sur cette liste figurent deux pays africains : la Tunisie et la Namibie.

    2018
    31 janvier : le président Hage Geingob interdit aux ministres d'effectuer des voyages officiels à l'étranger, afin de réduire la dette publique de la Namibie, qui a atteint, en 2017, les 5 milliards d'euros, contre 2 milliards en 2013.
    9 avril : le président Hage Geingob dément fermement les soupçons de corruption qui le visent dans une enquête française sur le rachat controversé de la compagnie minière canadienne Uramin par le géant français du nucléaire Areva.

    Service de la Documentation RFI, avril 2018

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.