Mondial 2018: France-Argentine, deux nations à la croisée des chemins - Coupe du monde 2018 - RFI

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.

Mondial 2018: France-Argentine, deux nations à la croisée des chemins

media Les Argentins, menés par leur leader Lionel Messi, attendent les Bleus de l'équipe de France en huitièmes de finale du Mondial 2018. Toru Hanai/Reuters

Le premier huitième de finale de la Coupe du monde 2018 oppose les Bleus aux vice-champions du monde argentins ce samedi 30 juin (16h heure française, 14h TU). Cette fois, le couperet va tomber pour l'une de ces deux sélections. Peu convaincante, la France se retrouve face à une Argentine boiteuse qui a passé le premier tour de justesse. L'Albiceleste compte plus que jamais sur son génie Lionel Messi pour s'en sortir.

Le temps des calculs est terminé. Le premier tour de cette phase finale de la Coupe du monde 2018 est bouclé. Il ne reste que les 16 meilleures équipes, et désormais, toutes évoluent sans parachute. Avec les huitièmes de finale qui commencent ce samedi 30 juin, l'heure est venue pour les matches à élimination directe.

Et si l'Allemagne, championne du monde en titre, a déjà pris la porte, l'Argentine, sa victime en finale en 2014, est encore là. C'est d'ailleurs elle qui ouvre le bal des huitièmes. A Kazan, les vice-champions du monde défient l'équipe de France (16h heure française, 14h TU).

La France piétine en attaque et inquiète

Ce rendez-vous est, sur le papier, très alléchant entre deux candidats plus ou moins déclarés à la victoire finale. Mais ce match n'oppose pas deux pays au mieux de leur forme. C'est presque l'inverse même. La France a terminé première du groupe C, mais que ce fut poussif...

Un premier match compliqué face à l'Australie avec un but sur penalty et un but contre-son-camp (2-1), un deuxième match un peu plus simple mais gagné sur le plus petit des scores face au Pérou (1-0), et un troisième match indigent face au Danemark (0-0); non, l'équipe de France n'a pas convaincu dans ce premier tour.

C'est son attaque qui a le plus déçu. Antoine Griezmann, grand bonhomme des Bleus il y a deux ans durant l'Euro 2016, a enchaîné trois prestations indignes de son talent et de son statut. Ses coéquipiers le défendent, mais l'attaquant est dans une période de doute. Les essais menés par Didier Deschamps avec Kylian Mbappé, Ousmane Dembélé et Olivier Giroud n'ont pas été couronnés de succès.

Antoine Griezmann n'a pas été très à l'aise lors du premier tour des Bleus dans ce Mondial 2018. Axel Schmidt/Reuters

De quoi semer le doute avant de défier l'Argentine. « Les compteurs sont remis à zéro, parce que c'est une nouvelle compétition qui commence. Et là, ça passe ou ça casse », assure Didier Deschamps. Et le cas Griezmann? « Évidemment, l'équipe de France a besoin d'un Antoine Griezmann à son meilleur niveau. Il fait tout pour que ce soit le cas », balaye le sélectionneur.

En 2016, « Grizou » avait attendu les huitièmes de finale pour donner la pleine mesure de son talent durant l'Euro. La France espère qu'il en sera de même en Russie. Et si Griezmann ne suffit pas, les Bleus comptent aussi sur leurs autres atouts offensifs, à commencer par Kylian Mbappé. Buteur décisif contre le Pérou, le Parisien n'a joué que quelques minutes face aux Danois. Le jeune attaquant de 19 ans est cette fois à nouveau attendu comme titulaire, et il aura l'occasion de briller dans la plus belle des compétitions du monde face à l'un des plus prestigieux adversaires possibles.

Messi peut-il encore sauver l’Argentine ?

L'Argentine, elle, apparaît encore plus mal en point que la France. Les hommes de Jorge Sampaoli ont vécu un premier tour très compliqué. Et il s'en est fallu de très peu pour qu'eux aussi vivent l'humiliation d'une élimination avant les huitièmes de finale.

D'abord, l'Albiceleste a buté sur l'Islande (1-1), avec un penalty manqué par Lionel Messi. Puis, la Croatie a donné la leçon aux Sud-Américains (3-0). Et enfin, l'Argentine a dû jeter toutes ses forces dans la bataille pour finalement vaincre sur la fin le Nigeria (2-1) et ainsi passer ce premier tour.

Dans cette première quinzaine, on a vu des divisions dans le groupe argentin, des critiques acerbes s'abattre sur Sampaoli, Diego Maradona se donner en spectacle en provoquant des polémiques... Lionel Messi, la star de la sélection, a aussi été ciblé après ses deux premiers matches ratés. Dans le troisième, le quintuple Ballon d'Or s'est réveillé et a porté, une fois de plus, l'Albiceleste vers la lumière.

Lionel Messi a guidé l'Argentine en ouvrant le score face au Nigeria durant le Mondial 2018. Toru Hanai/Reuters

A 31 ans, « la Pulga » court toujours après la consécration avec l'Argentine. Il y a quatre ans, il n'a pas pesé en finale face à l'Allemagne et a été battu. Après un premier échec en 2007, Messi a perdu deux finales d'affilée en Copa America (2015 et 2016). Son dernier échec l'avait même poussé à prendre sa retraite internationale, avant qu'il ne revienne sur cette décision. Ce Mondial 2018 est peut-être sa dernière occasion de gagner enfin un trophée avec son pays. Plus que jamais, c'est sur ses épaules que reposent les espoirs argentins.

La mission de Messi passe donc d'abord par un premier objectif: éliminer l'équipe de France, qui s'est probablement préparée pour contrer le phénomène. « Messi c'est Messi, il n'y a qu'à regarder ses statistiques: il a 65 buts en 127 matches, ça veut tout dire. L'idéal dans l'absolu est de le neutraliser, mais on sait très bien qu'il est capable avec peu de choses de faire la différence », prévient Deschamps. Et il serait présomptueux de se concentrer uniquement sur Messi, quand on sait que l'Argentine, bête blessée, peut aussi compter sur des talents comme Sergio Agüero, Gonzalo Higuain, Angel Di Maria, Paulo Dybala...

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

Republier ce contenu

X

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.