GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Décembre
Lundi 11 Décembre
Mardi 12 Décembre
Mercredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Décembre
Samedi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Culture

    Au revoir, Cannes montre le film du réalisateur iranien Mohammad Rasoulof

    media

    Retour sur un film exceptionnel projeté le week-end dernier au Festival de Cannes : Au revoir de l’Iranien Mohammad Rasoulof. Exceptionnel à cause de la situation de son cinéaste, qui est sous le coup d’une procédure judiciaire dans son pays. Le film a été réalisé clandestinement, son réalisateur, comme Jafar Panahi, fait l’objet d’une interdiction de tournage de 20 ans. Il n’a pas pu venir à Cannes présenter son film, mais Au revoir a été montré hors compétition.

     

    Je comprends, en voyant ce film, pourquoi Mohammad Rasoulof n’est pas à Cannes.
    Serge Toubiana Directeur général de la Cinémathèque française 10/10/2013 - par Shahla Nahid Écouter
    Mohammad Rasoulof, réalisateur iranien Festival de Cannes 2011
    L’héroïne d’Au revoir mène une vie exceptionnellement compliquée. Compliquée parce que son mari vit dans le Sud du pays, et que la vie d’une femme seule, à Téhéran, s’apparente à un parcours du combattant. Compliquée, surtout, parce qu’elle envisage de quitter clandestinement le pays. Rasoulof film pas à pas la vie de son héroïne… Une vie sur le fil du rasoir, où tout peut basculer à chaque instant.
     
    Au revoir est un film clandestin, et donc pour l’essentiel tourné en intérieurs. Mohammad Rasoulof fait de nécessité vertu. Il filme les couloirs, où l’on attend des heures avant d’obtenir une autorisation, les appartements, où la police peut faire irruption à chaque moment pour emporter une antenne parabolique ou un ordinateur. Le tout dessinant un portrait terrifiant de l’Iran moderne.  

    Abécédaire de Cannes 2011

     

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.