Journée internationale de la francophonie : «le français est une chance» - Culture - RFI

 

  1. 16:40 TU Afrique presse
  2. 17:00 TU Journal
  3. 17:10 TU Sessions d'information
  4. 17:30 TU Journal
  5. 17:33 TU Sessions d'information
  6. 17:40 TU Orient hebdo
  7. 18:00 TU Journal
  8. 18:10 TU GEOPOLITIQUE S 1
  9. 18:30 TU Journal
  10. 18:40 TU GEOPOLITIQUE S 2
  11. 19:00 TU Journal
  12. 19:10 TU Musiques du monde
  13. 19:30 TU Journal
  14. 19:33 TU Musiques du monde
  15. 20:00 TU Journal
  16. 20:10 TU Musiques du monde
  17. 20:30 TU Journal
  18. 20:33 TU Musiques du monde
  19. 21:00 TU Journal
  20. 21:10 TU Si loin si proche
  21. 21:30 TU Journal
  22. 21:33 TU Si loin si proche
  23. 22:00 TU Journal
  24. 22:10 TU Archives d'Afrique
  25. 22:30 TU Journal
  1. 16:33 TU Si loin si proche
  2. 17:00 TU Journal
  3. 17:10 TU GEOPOLITIQUE S 1
  4. 17:30 TU Journal
  5. 17:33 TU Sessions d'information
  6. 17:40 TU GEOPOLITIQUE S 2
  7. 20:00 TU Journal
  8. 20:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  9. 20:30 TU Journal
  10. 20:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  11. 21:00 TU Journal
  12. 21:10 TU Orient hebdo
  13. 21:30 TU Journal
  14. 21:33 TU Le club RFI
  15. 22:00 TU Journal
  16. 22:10 TU Archives d'Afrique
  17. 22:30 TU Journal
  18. 22:40 TU Archives d'Afrique
  19. 23:00 TU Journal
  20. 23:10 TU EN SOL MAJEUR 1S
  21. 23:30 TU Journal
fermer

Culture

Francophonie

Journée internationale de la francophonie : «le français est une chance»

media francophonie.org

Ce 20 mars 2012 c'est la Journée internationale de la francophonie, qui s'inscrit dans le cadre de la Semaine de la langue française et de la francophonie. Rendez-vous des amoureux des mots, en France comme à l'étranger, cette fête célèbre la richesse et la diversité de la langue de Molière parlée dans plus de 50 Etats.

Il faut s'amuser avec la langue française : concours, dictées, lectures, poésie, contes ou slam tout est encouragé pour jouer avec les mots. De la Belgique à la Suède en passant par le Mali ou la Chine, des millions de francophiles sont invités à participer à une multitude d'initiatives.

RFI/Anthony Terrade

Une langue difficile

Pour l'écrivain, éditeur et «grammairien buissonier» Jean-Louis Chifflet, qui réjouit depuis trente ans ses lecteurs avec des recueils sur le français, il faut aussi saluer tous ceux qui choisissent d'apprendre cette langue malgré ses difficultés : « Dans les choses qui me fascinent dans cette langue, c’est un clin d‘œil à nos amis étrangers francophones qui veulent améliorer leur langue, ... par exemple où vous avez (les mots) « amour », « délice » et « orgue » qui sont trois mots qui sont masculins au singulier et féminins au pluriel !». Et Jean-Louis Chifflet de s'étonner : «... comment font nos amis étrangers, des Alliances françaises à Tegucigalpa ou à Phnom Penh, pour apprendre une langue aussi difficile ?» Il faut donc beaucoup l’aimer pour l’apprendre : « Il y a d’ailleurs des auteurs d’origine étrangère qui arrivent à avoir le Goncourt, qui écrivent merveilleusement la langue souvent bien mieux que nous. Je pense par exemple au regretté Jorge Semprun et bien d’autres.» ajoute l'écrivain.

La Semaine de la langue française se tient jusqu'au 25 mars avec comme point d'orgue la Journée internationale de la francophonie le 20 mars.
 

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.