GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Culture

    L’artiste contestataire Ai Weiwei se place sous surveillance vidéo

    media Captation d'écran du site de "surveillance" de l'artiste contestataire chinois Ai Weiwei. weiweicam.com

    L'artiste contestataire chinois Ai Weiwei a annoncé ce mardi 3 avril avoir installé à son domicile de Pékin quatre caméras reliées à internet, pour tourner en dérision la surveillance constante dont il fait l'objet.

    « Ma vie est placée sous tellement de surveillance et de contrôles, que ce soit mon téléphone, mon ordinateur... Notre bureau a été perquisitionné, j'ai été fouillé, chaque jour je suis filé, il y a des caméras de surveillance en face de chez moi », a-t-il déclaré.

    « Alors je me suis dit, pourquoi pas installer (des caméras) ici afin que les gens puissent voir toutes mes activités », a-t-il poursuivi. « J'espère qu'en face (du côté des autorités, ndlr), on fera également preuve d'une certaine transparence. »

    Ai Weiwei avait été détenu dans un lieu inconnu de début avril à fin juin 2011, ce qui avait soulevé une vague d'indignation à travers le monde. Il vit depuis sous surveillance, sans pouvoir quitter Pékin.

    Une des webcams tourne au-dessus de son lit, une autre a été placée à son bureau.   L'artiste touche-à-tout et dissident, qui ne ménage pas ses critiques contre le Parti communiste chinois, avait annoncé en novembre dernier avoir reçu une mise en demeure de régler au fisc une somme de 15 millions de yuans (1,7 million d'euros).

    Grâce à la mobilisation de 30.000 Chinois, il a ensuite pu verser la garantie nécessaire pour interjeter appel de ce redressement, destiné selon lui à le punir de sa trop grande liberté de parole. Les autorités ont finalement accepté de reconsidérer ce redressement et la procédure est en cours.

     
    __________________________________________
    Les images des webcams d’Ai Weiwei sont consultables à l'adresse http://weiweicam.com

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.